Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

Sports

Coupe Davis : la France est menée 2-1 par les États-Unis

Dernière modification : 07/04/2012

Les États-Unis ont pris l'avantage dans le quart de finale de la Coupe Davis face à la France. Grâce à la victoire en double des frères Bob et Mike Bryan contre la paire Michaël Llodra et Julien Benneteau, les Américains mènent 2-1.

REUTERS - Les Etats-Unis ont pris samedi une option sur la qualification pour les demi-finales de la Coupe Davis de tennis en s'imposant face aux Français lors du double opposant Michaël Llodra et Julien Benneteau aux jumeaux Bryan, Bob et Mike.

Les Américains, numéros un mondiaux de la spécialité, mènent désormais 2-1 avant les deux derniers simples qui seront disputés dimanche au Monte-Carlo Country Club (MCCC).

Les frères Bryan se sont imposés 6-4 6-4 7-6(4) en deux heures et sept minutes face à la paire française, qui n'a pas obtenu la moindre balle de break durant cette rencontre.

"Il n'y avait pas de tension mais en face, il y avait une belle paire. Ca n'a pas été la déconfiture non plus et, eux, ont été hyper solides", a plaidé Michaël Llodra.

"Pour battre les Bryan, il faut faire un très bon match et là, c'était moyen. Il nous a manqué le petit truc qui fait la différence. Ils ont été plus fort que nous, il n'y a rien à dire de plus."

De leur côté, les jumeaux américains étaient évidemment aux anges mais ces derniers ont toutefois concédé que la partie n'avait pas été simple.

"On s'attendait à une très grande bataille et le match n'a effectivement pas été facile", a avoué Bob.

Cueilli à froid par les jumeaux américains, Michaël Llodra - le pilier du double français qui honore au MCCC sa 25e sélection avec les Bleus - a cédé son service dès le premier jeu de la rencontre.

Les Français ont frôlé la correction au troisième jeu où ils ont dû écarter trois balles de 3-0 avant de se remettre dans le sens de la marche. Ils n'ont pour autant jamais été en mesure de refaire leur retard et ont perdu cette manche 6-4.

MÉTHODE COUÉ

Le scénario de la deuxième manche a été identique, si ce n'est que c'est cette fois Julien Benneteau qui a cédé son engagement dès le premier jeu. Une fois encore, les Français ne sont pas parvenus à revenir au score et ont cédé le deuxième set sur le même score de 6-4.

Les hommes du capitaine Guy Forget, qui dispute sa dernière saison sur le banc, n'ont cependant pas baissé les bras et ont tenu la dragée haute aux frères Bryan dans la troisième manche.

Mais ils ont finalement cédé au jeu décisif, sept points à quatre, Bob Bryan concluant la rencontre par un service gagnant.

"Nous n'avons eu aucune balle de break, c'est un fait, mais il n'y a jamais eu de sentiment d'impuissance. Nous n'avons jamais retourné bien en même temps, c'est dommage mais cela ne se commande pas", a commenté Julien Benneteau.

Vendredi soir, les deux équipes s'étaient séparées sur un score de parité après la victoire de Jo-Wilfried Tsonga sur le jeune Ryan Harrison et la sèche défaite de Gilles Simon face à John Isner.

Dimanche, les deux derniers simples opposeront Tsonga, sixième mondial, à Isner, 11e, avant un éventuel cinquième match décisif entre Simon, 13e à l'ATP, et Harrison, seulement 19 ans et 66e de la hiérarchie internationale.

Pour la journée de dimanche, compte tenu de leur classement, les Français partent favoris mais le tennis, et a fortiori la Coupe Davis, n'est pas une science exacte.

"Cette rencontre n'est pas encore terminée. Nous allons nous battre jusqu'au bout pour gagner", a d'ailleurs dit Jim Courier, le capitaine américain, ancien numéro un mondial.

"La journée de dimanche sera longue", a ajouté l'ancien numéro un mondial.

Quant à Guy Forget, le capitaine français qui dispute sa dernière campagne de Coupe Davis, il croit dur comme fer à une qualification pour les demi-finales de l'épreuve.

"Sur le papier, on est les plus forts", a dit Forget, vainqueur de l'épreuve en 1991 et 1996 en tant que joueur, en bon adepte de la méthode Coué.

Première publication : 07/04/2012

  • COUPE DAVIS

    France-États-Unis : l'Américain Isner remet la balle au centre

    En savoir plus

  • TENNIS

    Coupe Davis : Tsonga offre le premier point à la France

    En savoir plus

  • TENNIS

    Coupe Davis : la France opposée aux États-Unis pour une place en demi-finale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)