Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Des compagnies américaines et européennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : l'Australien Mick Rogers vainqueur dans les Pyrénées, Pinot sur le podium

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le pouvoir birman ouvre des négociations avec la rébellion Karen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/04/2012

Le président birman Thein Sein a reçu ce samedi dans la capitale Naypyidaw les rebelles de la minorité ethnique des Karens, selon des hauts responsables. Une rencontre historique destinée à mettre fin à l'un des plus vieux conflits du monde.

AFP - Le président birman Thein Sein a reçu samedi matin dans la capitale Naypyidaw les rebelles de la minorité ethnique des Karens, ont indiqué des hauts responsables à l'AFP, rencontre historique alors que le régime tente de mettre fin à l'un des plus vieux conflits du monde.

Le geste est symboliquement très fort de la part du président, qui tente de convaincre son pays et la communauté internationale de la sincérité de ses efforts de paix avec les minorités, en dépit des violents combats qui se poursuivent en Etat Kachin (extrême-nord).

La rencontre a eu lieu tôt samedi matin, selon une source gouvernementale.

"C'était la première rencontre entre le président et les leaders de la KNU", l'Union nationale karen, a indiqué de son côté une source proche des négociations, au lendemain de discussions qui ont permis de consolider un cessez-le-feu fragile signé en janvier dernier.

Un avion spécialement affrété a emmené six leaders de la KNU de Rangoun à Naypyidaw où ils ont pu s'entretenir avec le chef de l'Etat pendant une heure et demie.

Des délégués des branches armée et politique de l'Union nationale karen (KNU), l'un des groupes rebelles les plus puissants du pays, avaient fait le déplacement vendredi à Rangoun pour consolider le fragile silence des armes dans une guerre civile qui dure depuis 1949.

Un document commun obtenu par l'AFP fait état notamment d'un accord en 13 points, qui comprend l'élaboration d'un "code de conduite" des forces armées et le "retour dans leurs maisons des déplacés" avec un règlement équitable des litiges sur la terre.

Des observateurs internationaux doivent par ailleurs être invités à vérifier le cessez-le-feu, une fois ce dernier certifié par des responsables des deux parties.

De nombreuses minorités - un tiers des 60 millions de Birmans - n'ont jamais pacifié leurs rapports avec le pouvoir depuis l'indépendance en 1948. Le dossier est considéré comme l'un des plus importants pour la Birmanie, dirigée depuis un an par d'anciens militaires réformateurs.
 

Première publication : 07/04/2012

  • DIPLOMATIE

    L'Asean appelle à la levée des sanctions contre la Birmanie

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    L'élection d'Aung San Suu Kyi au Parlement est confirmée

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    Les Birmans se rendent aux urnes pour un scrutin hautement symbolique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)