Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Afrique

Double attentat près d'une église, au moins 36 morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2012

Au moins 36 personnes ont péri ce dimanche lors d'un double attentat à la bombe à proximité d'une église de Kaduna (nord du Nigeria). Depuis fin 2011, le groupe islamiste Boko Haram a mené plusieurs attaques contre des lieux de culte chrétien.

AFP - Trente-six personnes ont été tuées et 20 blessées le dimanche de Pâques lors d'un attentat près d'une église de Kaduna dans le nord du Nigeria, selon un bilan revu à la hausse communiqué de source officielle lundi.

"En tout 36 personnes ont été tuées dans l'explosion. Vingt ont été tuées sur le coup et 16 autres sont mortes dans des hôpitaux", a déclaré à l'AFP Abubakar Zakari Adamu, porte-parole des secours dans l'Etat de Kaduna, dont la capitale éponyme a été le théâtre de l'attaque non revendiquée.

"Nous avons 20 blessés graves, ils reçoivent des soins à l'hôpital militaire ici à Kaduna", a-t-il poursuivi.

Dimanche, un responsable des secours avait affirmé sous couvert d'anonymat que vingt personnes avaient été tuées, dont une majorité de conducteurs de taxi-moto qui se trouvaient aux abords de l'église, et 30 blessées.

La police avait confirmé ce bilan.

Lundi, un membre de la Croix-Rouge nigériane qui a participé à l'évacuation des victimes a indiqué à l'AFP avoir connaissance d'au moins 30 morts.

"Au moment où je suis parti (dimanche), nous avions 30 morts et 15 blessés. Je ne suis pas au courant de ce qui s'est passé ensuite", a déclaré cette source à l'AFP.

L'attentat n'a pas été revendiqué. Mais le groupe islamiste nigérian Boko Haram avait mené une série d'attaques contre des églises et d'autres sites le 25 décembre 2011, jour de Noël. La plus meurtrière avait visé une église proche de la capitale fédérale Abuja et fait 44 morts.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec plus de 160 millions d'habitants, est en proie à de fréquentes attaques d'islamistes.
 

Première publication : 08/04/2012

  • NIGERIA

    Trois chrétiens tués dans une nouvelle attaque près de Jos

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Six personnes trouvent la mort dans des violences religieuses

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Attentat-suicide meurtrier dans une église à Jos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)