Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Afrique

Le président Amadou Toumani Touré démissionne officiellement

Vidéo par David THOMSON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2012

Le président malien destitué Amadou Toumani Touré a formellement quitté ses fonctions à la tête du pays, condition préalable au départ de la junte militaire installée au pouvoir depuis son coup de force du 22 mars.

AFP - Le président malien Amadou Toumani Touré, renversé par un putsch le 22 mars, a officiellement démissionné, a annoncé dimanche la médiation burkinabè, ouvrant la voie au départ de la junte installée au pouvoir depuis sa chute.

"Dans le cadre de l'accord" de sortie de crise signé vendredi, "nous venons de recevoir la lettre de démission formelle du président ATT", son surnom, a déclaré devant la presse le ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibrill Bassolé, après une rencontre à Bamako avec le chef de l'Etat déchu.

"Nous allons donc saisir les autorités compétentes pour que la constatation de la vacance de la présidence soit faite et qu'on puisse prendre les mesures appropriées", a-t-il poursuivi. "Le travail continue, ma mission continue", a-t-il ajouté, sans vouloir s'avancer sur un calendrier.

La junte a conclu vendredi un "accord-cadre" avec la médiation conduite par le Burkina pour le compte de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), par lequel elle s'engage à rendre le pouvoir aux civils après la démission d'Amadou Toumani Touré.

M. Bassolé a rencontré ATT au domicile d'un proche de l'ex-président, situé dans un quartier de l'ouest de la capitale et surveillé par des militaires.

Le chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, se trouvait dimanche après-midi à l'hôtel de Bamako où Djibrill Bassolé et le président de l'Assemblée nationale, Dioncounda Traoré, ont établi leurs quartiers.

Le capitaine Sanogo doit désormais se retirer au profit de M. Traoré, qui sera le président de la période de transition devant s'achever par des élections présidentielle et législatives à une date non précisée.

Le premier défi des nouvelles autorités sera de tenter de pacifier le nord du pays, passé il y a une semaine sous le contrôle de rebelles touareg, d'islamistes armés et de divers groupes criminels.

Première publication : 08/04/2012

  • DIPLOMATIE

    La Cédéao lève les sanctions contre le Mali

    En savoir plus

  • MALI

    Le futur président intérimaire, Dioncounda Traoré, est arrivé à Bamako

    En savoir plus

  • MALI

    La junte militaire affirme que le transfert de pouvoir se fera rapidement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)