Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Naufrages en Méditerranée : l'UE réagit au drame des migrants

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Louis Michel : "Certains pays européens refusent de prendre leur part de réfugiés"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Naufrages en Méditerranée : la politique migratoire à 28 attendra

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Prime d'activité : le plan de François Hollande pour la jeunesse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Séisme : "Le Népal dévasté"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Népal : "Le toit du monde s'est écroulé"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Volkswagen : sortie de route pour le patriarche Ferdinand Piëch

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

SPORT

Le PSG se relance en enfonçant l'OM lors d'un clasico engagé

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 09/04/2012

Le Paris Saint-Germain revient à hauteur de Montpellier en tête de la Ligue 1 à la faveur de son succès 2 buts à 1 à domicile face à Marseille. L'OM n'en finit plus de chuter en enregistrant sa 10e défaite en 11 matchs toutes compétitions confondues.

D'une série à l'autre. Le Paris-Saint-Germain a mis fin à sa mauvaise dynamique de quatre matches sans victoire en s'imposant devant son public 2 buts à 1 face à l'Olympique de Marseille. Dans le même temps, l'OM poursuit sa spirale infernale en enregistrant sa dixième défaite en 11 matches. Le dernier succès olympien en championnat remonte au 29 janvier dernier face à Rennes. Une éternité !

Pourtant les Marseillais misaient beaucoup sur cette rencontre face au PSG qu'ils avaient battu 3 à 0 lors du match aller le 27 novembre 2011. Antoine Kombouaré était alors l'entraîneur du club de la capitale, une autre époque.

Car dorénavant c'est Carlo Ancelotti le véritable chef d'orchestre de ce PSG. Et il l'a démontré ce dimanche en mettant en place une équipe sans réelle attaquant de pointe ; Néné, Ménez et Pastore étant les seuls atouts offensifs de cette équipe parisienne.

Ménez, buteur et homme du match

Le PSG qui débuta le match de la plus belle des manières, en concrétisant sa domination avec un premier but dès la 6e minute de jeu. Sur son côté gauche, Néné centre pour Jallet qui manque sa reprise. Coup de chance pour Paris, le ballon arrive dans les pieds de Ménez, qui trompe Mandanda (1-0, 6e).

Cette ouverture du score a le don de réveiller les Marseillais et d'endormir les Parisiens, à l'image de Pastore qui une nouvelle fois est passé à côté de la rencontre, ratant à peu prêt tout ce qu'il entreprenait. L'OM se montre donc dangereux par Amalfitano (27e), Mbia (37e) et Diarra (43e), mais ces trois tentatives ne trouveront pas le cadre de Sirigu. Et à la mi-temps, c'est bien un PSG, dominé, qui mène devant Marseille dans des débats musclés (cartons jaunes pour Sissoko et Valbuena).

Ayew égalise pour Marseille

La deuxième période commence bien pour le PSG. Ménez déboule plein axe et sert parfaitement Néné côté gauche, mais le Brésilien voit son tir manquer la cible (55e). Une occasion en or de faire le break gâché par Paris qui va se faire punir logiquement 4 minutes plus tard. André Ayew, esseulé dans la surface de réparation parisienne, reprend de la tête une offrande de Rémy et trompe Sirigu (1-1, 59e).

Le match est relancé... deux minutes durant. Car à la 61e minute Alex redonne immédiatement l'avantage au PSG de la tête, sur un corner tiré par Néné. L'OM n'aura guère savouré son égalisation.

Cheyrou manque l'égalisation

Dans les dernières minutes, Marseille tentera bien d'arracher le point du match nul, mais Sirigu se montrera encore bien présent sur une tête de Brandao, entré en jeu quelques minutes plus tôt à la place de Rémy (80e). Et quand le gardien parisien semble battu, c'est la maladresse marseillaise qui empêchera l'égalisation, comme sur cette occasion de Cheyrou, seul face au but, qui tire au-dessus (80e).

L'exclusion de Sissoko à la 86e pour une faute sur Diarra ne changera rien. Paris qui a fait preuve d'un froid réalisme (2 tirs cadrés, 2 buts) réalise une très bonne opération en s'imposant à domicile face à Marseille (2-1). L'équipe d'Ancelotti revient à hauteur de Montpellier en tête de la Ligue 1 (2e à la différence de buts). L'OM quant à lui est 9e à 23 points du PSG. Un record !

Les Marseillais pourraient même donner un coup de main bien involontaire à Paris en s'imposant mercredi face à Montpellier et préparer ainsi de la meilleure façon la dernière échéance d'importance pour l'OM cette saison : la finale de la Coupe de la Ligue samedi face à Lyon.

Première publication : 09/04/2012

  • LIGUE 1

    Montpellier se détache, Lyon se rapproche

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    AUDIO - Le Footcast n°6 : Spécial Ligue des champions en Europe

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le projet pharaonique du Qatar pour le PSG

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)