Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

Afrique

Le futur président de transition rencontre le chef de la junte

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2012

Dioncounda Traoré, futur président de transition, a rencontré ce lundi le capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte au pouvoir à Bamako depuis le 22 mars, avant son investiture à la tête du pays.

AFP - Le chef des députés maliens Dioncounda Traoré, futur président de transition, a rencontré lundi le leader de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, avant son investiture à la tête d'un pays à réunifier après la prise du Nord par les rebelles touareg et des islamistes armés.

M. Dioncounda a retrouvé le capitaine Sanogo au camp militaire de Kati, quartier général des putschistes du 22 mars, près de Bamako.

A l'issue de l'entretien, qui a duré environ une heure, le chef de la junte a seulement déclaré à la presse: "ça s'est bien passé, vous serez informés (de la suite, ndlr) en temps réel".



M. Traoré, accompagné du ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibrill Bassolé et du ministre ivoirien de l'Intégration africaine Adama Bictogo, en charge de la médiation ouest-africaine, ne s'est pas exprimé.

Au lendemain de la démission formelle du président Amadou Toumani Touré (ATT), renversé par le coup d'Etat militaire, le capitaine Sanogo doit enclencher le processus de constatation de vacance du pouvoir, ouvrant la voie à l'investiture de M. Traoré comme président de transition, selon l'accord signé vendredi entre la junte et la médiation.

Un Premier ministre de transition "disposant des pleins pouvoirs" doit ensuite être nommé à la tête d'un "gouvernement d'union nationale".

Du côté de la médiation menée par le Burkina Faso au nom de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), on dit espérer que le premier Conseil des ministres pourra se tenir "avant vendredi".

La transition doit se clore par des élections présidentielle et législatives dont la date n'est pas précisée.

Situation humanitaire "dramatique"


Les autorités intérimaires devront surtout tenter de pacifier le Nord, qui a achevé de tomber aux mains de rebelles touareg, d'islamistes armés et de divers groupes criminels après l'entrée en scène des putschistes, qui prétendaient pourtant en finir avec "l'incompétence" d'ATT sur ce dossier.

La crise humanitaire ne cesse de s'aggraver dans cette zone coupée du monde, alertent ONG et témoins.

"La situation dans les trois régions du Nord est dramatique. On n'y a plus d'hôpitaux, les gens ont de plus en plus faim. (...) La communauté internationale doit intervenir", a déclaré à l'AFP le député Abdou Sidibé.

Sur le plan militaire, la situation demeure mouvante, alors que la Cédéao menace de recourir à la force pour conjurer la partition du Mali.

Un nouveau groupe armé dénommé "Front de libération nationale de l'Azawad" (FLNA), qui revendique 500 éléments, vient de se former et serait composé quasi exclusivement d'Arabes de la région de Tombouctou.

La rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) a proclamé "l'indépendance" du Nord, rejetée catégoriquement par la communauté internationale.

Mais sur le terrain, les islamistes semblent avoir pris l'ascendant, en particulier le groupe Ansar Dine, appuyé par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Un groupe considéré comme dissident d'Aqmi, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) - responsable du rapt de trois Européens en octobre 2011 dans l'ouest de l'Algérie - a revendiqué l'enlèvement jeudi du consul algérien et de six membres de son équipe à Gao.

"Il n'y a pas d'informations concernant la libération du consul d'Algérie à Gao et six de ses collaborateurs", a indiqué lundi le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci.

La seule Française présente à Gao, où elle vivait depuis 1995, a raconté dans le journal français Le Figaro paru lundi comment elle a échappé ce jour-là aux islamistes et s'est enfuie à travers le désert, sans doute avec l'aide de Touareg. Elle a pu rejoindre l'Algérie, avant de regagner l'Europe.

Première publication : 09/04/2012

  • REPORTAGE

    Les habitants du Nord-Mali appellent à la mise en place d'un corridor humanitaire

    En savoir plus

  • SAHEL

    Les pays voisins du Mali somment la junte de négocier avec la rébellion touareg

    En savoir plus

  • MALI

    Le président Amadou Toumani Touré démissionne officiellement

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)