Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Un tatouage offensant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'accord de libre-échange transpacifique en danger

En savoir plus

FOCUS

En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Mujao annonce la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Nouveaux objets intelligents

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • En images : le "fail" de la police de New York sur Twitter

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Real Madrid – Bayern Munich, duel de géants en demi-finale

    En savoir plus

  • En Pologne, la ville natale de Jean Paul II en pleine "Papamania"

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l'incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

Afrique

Violents heurts à Tunis lors d'une manifestation interdite par le pouvoir

©

Vidéo par Valériane GAUTHIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/04/2012

De violents heurts ont éclaté, ce lundi, à Tunis entre la police et des milliers de manifestants qui entendaient protester contre l'interdiction de se rassembler sur l'avenue Habib Bourguiba, dans le centre de la capitale.

AFP - Au moins quinze personnes ont été blessées lundi dans la violente dispersion par les forces de l'ordre de manifestations interdites dans le centre de Tunis, a-t-on appris de source hospitalière, tandis que le ministère de l'Intérieur a fait état de huit policiers blessés.

"Nous avons traité quinze personnes pour des blessures dues à des coups ou des malaises dus aux gaz lacrymogènes", a indiqué à l'AFP un responsable des urgences de l'hôpital Charles Nicolle, l'un des principaux de Tunis.

Toutes les personnes soignées sont rentrées chez elles, a-t-il précisé.

Selon l'avocate et militante des droits de l'homme Radia Nasraoui, qui a participé aux manifestations, "il y a eu des dizaines de blessés, mais tous ne sont pas allés à l'hôpital".

"On est en train de dresser une liste des personnes qui ont été tabassées", a-t-elle dit, se déclarant "choquée par la sauvagerie" des policiers.

Dans un communiqué publié lundi soir, le ministère de l'Intérieur a de son côté mentionné 8 blessés parmi les forces de l'ordre, dont "deux grièvement touchés à la tête et au visage".

Le ministère a dénoncé une "manifestation illégale" et "des violations délibérées et préméditées de la loi".

Des centaines de personnes qui tentaient lundi de manifester sur l'avenue Habib Bourguiba dans le centre de Tunis ont été brutalement dispersées par les forces de l'ordre, qui ont notamment arrosé les protestataires de gaz lacrymogènes.

Les incidents ont duré plusieurs heures dans les ruelles avoisinant la grande artère du centre de Tunis, où toutes les manifestations sont interdites depuis des incidents le 28 mars.

Première publication : 09/04/2012

  • TUNISIE

    Des milliers de Tunisiens manifestent pour que la charia soit inscrite dans la Constitution

    En savoir plus

  • JOURNÉE DE LA FEMME

    Les Tunisiennes n'ont pas fini leur révolution

    En savoir plus

  • TUNISIE

    À Tunis, des étudiantes entament une grève de la faim pour le port du niqab

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)