Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Alpha Condé s'exprime sur le retour avorté de Dadis Camara a Conakry

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants, l'Europe peine à trouver des solutions viables

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat déjoué du Thalys, la sécurité dans les transports au coeur du débat

En savoir plus

TECH 24

Eau High-tech

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

L'Assemblée Nationale, cœur de la démocratie française

En savoir plus

#ActuElles

L'organisation de l'État islamique et sa "théologie du viol"

En savoir plus

FOCUS

Nouvelle-Orléans : dix ans après le cyclone Katrina, le traumatisme demeure

En savoir plus

REPORTERS

Avec les soldats de l'opération Barkhane, au cœur de la lutte anti-terroriste au Sahel

En savoir plus

BILLET RETOUR

Proche-Orient : Jénine, la renaissance fragile

En savoir plus

Amériques

Un diplomate costaricain retenu en otage au Venezuela

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

L'attaché commercial de l'ambassade costaricaine a été kidnappé dimanche soir par des ravisseurs qui réclament une rançon pour sa libération. Un événement qui, à six mois de la présidentielle, relance le débat sur l'insécurité dans le pays.

REUTERS - Un diplomate costaricain a été enlevé au Venezuela et ses ravisseurs ont réclamé une rançon, ont fait savoir lundi les autorités.

Guillermo Cholele, attaché commercial de l'ambassade, a été kidnappé dimanche soir alors qu'il regagnait son domicile de la Urbina, quartier de l'est de Caracas.

"Quelqu'un a téléphoné chez lui pour demander une rançon et a ajouté qu'il était en bonne santé", peut-on lire dans un communiqué du ministère costaricain des Affaires étrangères.

La communauté diplomatique avait déjà été visée à plusieurs reprises au Venezuela, où l'insécurité sera l'un des principaux thèmes de l'élection présidentielle du 7 octobre.

L'ambassadeur mexicain et sa femme ont été brièvement retenus en otages en janvier et le consul du Chili à Caracas avait connu le même sort en novembre.
 

Première publication : 10/04/2012

COMMENTAIRE(S)