Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Affaire Trayvon Martin : la procureure fait une croix sur le "grand jury"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

La procureure spéciale de l'État de Floride a décidé de se passer du "grand jury" dans le cadre de l'affaire Trayvon Martin, du nom de l'adolescent noir tué par un vigile blanc en février dernier.

AFP - Un grand jury (chambre d'accusation) ne sera pas convoqué dans l'affaire Trayvon Martin, du nom de ce jeune Noir qui a été tué fin février en Floride, a annoncé lundi la procureure spéciale de l'Etat de Floride, Angela Corey.

"La procureure Angela Corey a décidé de ne pas recourir à un grand jury dans l'affaire de l'enquête portant sur la mort par balle de Trayvon Martin", a annoncé son bureau dans un communiqué.

Si des poursuites pénales sont intentées contre le tueur de Trayvon Martin, George Zimmerman, cette éventuelle décision ne sera pas prise par un jury populaire mais par la procureure elle-même.

Cette décision procédurale "ne présume en rien de l'issue finale de cette affaire", rappelle ainsi la procureure. L'enquête continue mais le fait qu'un jury populaire ne décide pas des suites judiciaires à donner à ce fait divers devrait apaiser les esprits dans une affaire qui a suscité un émoi national.

Sur CNN, l'avocat de la famille de la victime, Benjamin Crump, a réagi en demandant que George Zimmerman soit arrêté. "Ils ne demandent rien d'autre que ce que tous parents demanderaient si leur fils avait été tué", a-t-il dit en parlant aux noms des parents de Trayvon Martin.

Trayvon Martin, non armé, a été abattu par un voisin patrouillant dans son quartier dans des circonstances qui restent floues le 26 février alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries.

L'homme qui l'a tué, George Zimmerman, d'origine américano-péruvienne, avait été brièvement arrêté puis relâché après qu'il eut invoqué la légitime défense.
 

Première publication : 10/04/2012

  • ÉTATS-UNIS

    L'affaire Trayvon Martin s'invite dans la campagne présidentielle

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama intervient avec émotion dans l'affaire d'un jeune Noir tué en Floride

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)