Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Economie

Raf Simons succède à John Galliano à la direction artistique de Dior

Vidéo par Nathalie PEREZ

Texte par Jon FROSCH

Dernière modification : 10/04/2012

Plus d'un an après avoir démis de ses fonctions de directeur artistique le créateur britannique John Galliano, la maison de couture française Dior lui a trouvé un successeur. Il s'agit du styliste belge Raf Simons.

Après plus d’un an de négociations top secrètes et de spéculations médiatiques, Dior a trouvé un successeur à son directeur artistique, John Galliano, licencié après avoir proféré des insultes antisémites dans un bar parisien.

C’est un Belge de 44 ans, Raf Simons, qui signera la prochaine collection de la prestigieuse maison de haute couture française, présentée en juillet à Paris. Il supervisera également les collections de prêt-à-porter et les accessoires féminins. Son nom était, depuis plusieurs mois, murmuré avec insistance dans les couloirs de la marque française. Sa nomination a été officialisée lundi.

Raf Simons, "l’un des plus grands talents du moment" comme l’a qualifié Dior dans un communiqué, est réputé pour ses créations aux lignes épurées, jeunes et flashy. "Il va inspirer et propulser dans le 21e siècle le style que Monsieur Dior a lancé depuis l’ouverture de sa maison", prédit la maison de haute couture dans son communiqué.

Doux et minimaliste

"Je me réjouis de rejoindre cette grande maison, a fait savoir pour sa part le styliste. Christian Dior a toujours été pour moi le plus grand des couturiers. La maison Dior est le symbole de l'élégance absolue. Son savoir-faire unique m'inspire un profond respect." Diplômé de design industriel, ce Flamand, étonnamment sobre et discret, commence sa carrière en tant que créateur mobilier. Il se reconvertit ensuite dans la mode et lance sa première collection en 1995. Un succès. Dix ans plus tard, Raf Simons est nommé à la tête de la prestigieuse marque allemande Jil Sander.

Le choix de Simons à la tête de la direction artistique de Dior est "insolite", aux yeux de Jessica Michault, chroniqueuse mode pour le quotidien anglophone International Herald Tribune. La mode de Dior est traditionnellement "romantique et féminine", alors que Raf Simons préfère des "designs épurés sans trop de fioritures", affirme celle-ci dans un entretien accordé à France24.com.

Le travail de Raf Simons est, selon la chroniqueuse, beaucoup plus moderne et minimaliste que celui de son excentrique prédécesseur, John Galliano. Il a également la réputation d’être également plus doux et moins sujet à controverses que ce dernier, condamné en septembre à une amende de 6 000 euros avec sursis pour injures à caractère antisémites.

"Recréer Dior à son image"

Au départ, la maison de haute couture parisienne ne pensait pas à Raf Simons pour remplacer John Galliano. Le designer américain Marc Jacobs, directeur artistique chez Louis Vuitton, était considéré comme le grand favori jusqu’à ce que les négociations avec Dior échouent l’été dernier sur la question salariale. Alber Elbaz, directeur artistique chez Lanvin, aurait quant à lui décliné l’offre de la maison.

Simons est perçu comme une pointure dans le monde de la mode, mais ses créations chez Jil Sander étaient considérées comme trop épurées pour le style de Dior, beaucoup plus sophistiquées. En outre, affirme Jessica Michault, ses dernières collections ne se sont pas très bien vendues. "C’est la critique principale qui a été faite à Simons, et ce pourrait être la raison principale de son départ précipité de chez Jil Sander", ajoute-t-elle. Raf Simons a quitté la maison allemande en février dernier. Il en était le directeur artistique depuis 2005.

Chez Dior, Simons va devoir faire bon usage de sa "méticuleuse approche professionnelle", selon les mots de Jessica Michault, pour assurer le succès de la marque, qui cherche à la fois à assurer sa visibilité internationale - Dior vient d’ouvrir sa plus grande boutique à Taipei - et à rafraîchir son image sur un marché extrêmement compétitif.

Sa nomination à la tête de la direction artistique de Dior représente un défi de taille pour le styliste. "Il va probablement vouloir repartir de zéro, estime Jessica Michault. Il va vouloir faire en sorte que les gens oublient l’ère Galliano et recréer Dior à son image."

 

Première publication : 10/04/2012

  • LUXE

    Image du luxe français, Sonia Rykiel battra bientôt pavillon chinois

    En savoir plus

  • MODE

    Privée de couturier depuis dix mois, la maison Dior affiche une croissance insolente

    En savoir plus

  • MODE

    Loulou de la Falaise, collaboratrice d'Yves Saint Laurent, est décédée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)