Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

Moyen-orient

L'émissaire Kofi Annan en Turquie pour visiter les camps de réfugiés syriens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe sur la Syrie visite actuellement des camps, près de la frontière turco-syrienne, où quelque 25 000 Syriens ont trouvé refuge depuis le début du soulèvement qui secoue leur pays.

AFP - L'émissaire de l'Onu et de la Ligue arabe sur la Syrie Kofi Annan est arrivé mardi en Turquie, où il devait visiter des camps de réfugiés syriens à la frontière turco-syrienne, a annoncé un diplomate turc à l'AFP.

M. Annan effectue cette visite alors que des tirs en provenance de la Syrie ont blessé quatre Syriens et deux Turcs, lundi en territoire turc, provoquant de vives protestations de la Turquie.

M. Annan, qui devait être accompagné du vice-Premier ministre turc Besir Atalay, devait visiter des installations à Hatay, la province limitrophe de la Syrie qui abrite plusieurs camps de toile.

Il devait aussi survoler par hélicoptère la zone de Kilis où s'est produit l'incident frontalier.

M. Annan devait quitter la Turquie aux alentours de 13H00 GMT pour se rendre en Iran, selon les autorités turques.

La Turquie accueille actuellement 25.000 réfugiés syriens dans des camps répartis sur trois provinces, une opération coûteuse, selon le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

"Nous avons déjà dépensé 150 millions de dollars (...) Qu'allons nous faire si cet exode atteint 100.000 personnes ?", a-t-il dit, appelant la communauté internationale à agir en faveur des réfugiés.


 

Première publication : 10/04/2012

  • SYRIE

    Tirs à la frontière turque : le chef de la diplomatie turque interrompt sa visite en Chine

    En savoir plus

  • TURQUIE - SYRIE

    Ankara accuse Damas de "violation" de leur frontière commune

    En savoir plus

  • SYRIE- RUSSIE

    Moscou appelle le régime syrien à être "plus actif" dans l'application du plan Annan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)