Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les ravages du Tramadol, drogue de synthèse prisée des jeunes

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Emmanuel Macron courtise Donald Trump, mais est-ce bien utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Herman Van Rompuy : "On ne convaincra les Européens qu'avec des résultats"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Consultations citoyennes : les 27 vont débattre, mais de quoi ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Le lancement imminent de la fusée nord-coréenne suscite un tollé international

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

La communauté internationale s'insurge contre le tir annoncé de la fusée nord-coréenne censée mettre sur orbite un satellite d'observation à usage civil. La Russie estime qu'une telle opération constituerait une violation des résolutions onusiennes.

REUTERS - La Corée du Nord aura terminé avant la fin de la journée les préparatifs en vue du lancement de ce qu'elle présente comme une fusée destinée à mettre sur orbite un satellite d'observation, a annoncé mardi un officiel nord-coréen.

Cette information a été confiée à des journalistes par Ryu Kum-chol, directeur adjoint du département du développement spatial au comité spatial nord-coréen.

L'agence japonaise Kyodo a rapporté de son côté que les préparatifs étaient déjà terminés.

Cette annonce a provoqué un tollé international. La Russie a estimé mardi qu'une telle initiative "violerait les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu" et la Corée du Sud qu'elle "renforcerait l'isolement" de Pyongyang.

Plus mesurée, la Chine a lancé "un appel au calme et à la retenue" pour éviter, selon Pékin, une aggravation des tensions dans la péninsule coréenne.

La fenêtre de tir annoncée par Pyongyang s'étale du 12 au 16 avril.
 

Première publication : 10/04/2012

  • JAPON

    Tokyo détruira la fusée nord-coréenne si nécessaire

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Fusée nord-coréenne : Pékin et Washington expriment leur inquiétude

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)