Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Asie - pacifique

Le lancement imminent de la fusée nord-coréenne suscite un tollé international

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

La communauté internationale s'insurge contre le tir annoncé de la fusée nord-coréenne censée mettre sur orbite un satellite d'observation à usage civil. La Russie estime qu'une telle opération constituerait une violation des résolutions onusiennes.

REUTERS - La Corée du Nord aura terminé avant la fin de la journée les préparatifs en vue du lancement de ce qu'elle présente comme une fusée destinée à mettre sur orbite un satellite d'observation, a annoncé mardi un officiel nord-coréen.

Cette information a été confiée à des journalistes par Ryu Kum-chol, directeur adjoint du département du développement spatial au comité spatial nord-coréen.

L'agence japonaise Kyodo a rapporté de son côté que les préparatifs étaient déjà terminés.

Cette annonce a provoqué un tollé international. La Russie a estimé mardi qu'une telle initiative "violerait les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu" et la Corée du Sud qu'elle "renforcerait l'isolement" de Pyongyang.

Plus mesurée, la Chine a lancé "un appel au calme et à la retenue" pour éviter, selon Pékin, une aggravation des tensions dans la péninsule coréenne.

La fenêtre de tir annoncée par Pyongyang s'étale du 12 au 16 avril.
 

Première publication : 10/04/2012

  • JAPON

    Tokyo détruira la fusée nord-coréenne si nécessaire

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Fusée nord-coréenne : Pékin et Washington expriment leur inquiétude

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)