Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

Asie - pacifique

Le lancement imminent de la fusée nord-coréenne suscite un tollé international

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

La communauté internationale s'insurge contre le tir annoncé de la fusée nord-coréenne censée mettre sur orbite un satellite d'observation à usage civil. La Russie estime qu'une telle opération constituerait une violation des résolutions onusiennes.

REUTERS - La Corée du Nord aura terminé avant la fin de la journée les préparatifs en vue du lancement de ce qu'elle présente comme une fusée destinée à mettre sur orbite un satellite d'observation, a annoncé mardi un officiel nord-coréen.

Cette information a été confiée à des journalistes par Ryu Kum-chol, directeur adjoint du département du développement spatial au comité spatial nord-coréen.

L'agence japonaise Kyodo a rapporté de son côté que les préparatifs étaient déjà terminés.

Cette annonce a provoqué un tollé international. La Russie a estimé mardi qu'une telle initiative "violerait les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu" et la Corée du Sud qu'elle "renforcerait l'isolement" de Pyongyang.

Plus mesurée, la Chine a lancé "un appel au calme et à la retenue" pour éviter, selon Pékin, une aggravation des tensions dans la péninsule coréenne.

La fenêtre de tir annoncée par Pyongyang s'étale du 12 au 16 avril.
 

Première publication : 10/04/2012

  • JAPON

    Tokyo détruira la fusée nord-coréenne si nécessaire

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Fusée nord-coréenne : Pékin et Washington expriment leur inquiétude

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)