Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Moscou appelle le régime syrien à être "plus actif" dans l'application du plan Annan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

Lors d'une conférence à Moscou, mardi, avec son homologue syrien Walid Mouallem, le ministre russe des Affaires étrangères (photo) a appelé Damas à accélérer l'application du plan Annan. Mouallem affirme que les troupes ont entamé leur retrait.

AFP - Damas a commencé à appliquer le plan de l'émissaire international Kofi Annan, a affirmé mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse à Moscou avec son homologue syrien Waldi Mouallem.

"Nous avons discuté avec le ministre Mouallem des détails de l'application du plan (Annan). On nous a informé du début de l'application de ce plan par la direction syrienne", notamment du retrait des troupes de certaines grandes villes, point clé du plan, a déclaré M. Lavrov.

Le régime syrien devrait cependant être "plus actif" et "plus ferme" dans l'application du plan, a ajouté le chef de la diplomatie russe.

"Nous avons déjà effectué le retrait de nos unités militaires dans certaines provinces", a déclaré M. Mouallem au cours d'une conférence de presse. "Le cessez-le-feu doit commencer avec l'arrivée d'observateurs internationaux", a-t-il ajouté.

La visite de M. Mouallem à Moscou coïncide avec l'expiration du délai fixé par l'ONU pour un retrait de l'armée syrienne en vue d'un cessez-le-feu visant à mettre fin aux violences meurtrières en Syrie qui ont fait plus de 10.000 morts en un an, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'ONU avait annoncé le 2 avril que Damas avait accepté le plan en six points de l'émissaire Kofi Annan, qui l'oblige à retirer ses chars au plus tard mardi matin, en préalable à un cessez-le-feu général prévu dans les 48 heures suivantes.

La Russie, qui avec la Chine a bloqué deux résolutions à l'ONU condamnant la répression du mouvement de contestation syrien, est alliée depuis l'époque de l'URSS avec Damas, un important importateur d'armements russes.

Première publication : 10/04/2012

  • TURQUIE - SYRIE

    L'émissaire Kofi Annan en Turquie pour visiter les camps de réfugiés syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Tirs à la frontière turque : le chef de la diplomatie turque interrompt sa visite en Chine

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un caméraman libanais tué par des tirs à la frontière libano-syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)