Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

Moyen-orient

Moscou appelle le régime syrien à être "plus actif" dans l'application du plan Annan

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/04/2012

Lors d'une conférence à Moscou, mardi, avec son homologue syrien Walid Mouallem, le ministre russe des Affaires étrangères (photo) a appelé Damas à accélérer l'application du plan Annan. Mouallem affirme que les troupes ont entamé leur retrait.

AFP - Damas a commencé à appliquer le plan de l'émissaire international Kofi Annan, a affirmé mardi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse à Moscou avec son homologue syrien Waldi Mouallem.

"Nous avons discuté avec le ministre Mouallem des détails de l'application du plan (Annan). On nous a informé du début de l'application de ce plan par la direction syrienne", notamment du retrait des troupes de certaines grandes villes, point clé du plan, a déclaré M. Lavrov.

Le régime syrien devrait cependant être "plus actif" et "plus ferme" dans l'application du plan, a ajouté le chef de la diplomatie russe.

"Nous avons déjà effectué le retrait de nos unités militaires dans certaines provinces", a déclaré M. Mouallem au cours d'une conférence de presse. "Le cessez-le-feu doit commencer avec l'arrivée d'observateurs internationaux", a-t-il ajouté.

La visite de M. Mouallem à Moscou coïncide avec l'expiration du délai fixé par l'ONU pour un retrait de l'armée syrienne en vue d'un cessez-le-feu visant à mettre fin aux violences meurtrières en Syrie qui ont fait plus de 10.000 morts en un an, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'ONU avait annoncé le 2 avril que Damas avait accepté le plan en six points de l'émissaire Kofi Annan, qui l'oblige à retirer ses chars au plus tard mardi matin, en préalable à un cessez-le-feu général prévu dans les 48 heures suivantes.

La Russie, qui avec la Chine a bloqué deux résolutions à l'ONU condamnant la répression du mouvement de contestation syrien, est alliée depuis l'époque de l'URSS avec Damas, un important importateur d'armements russes.

Première publication : 10/04/2012

  • TURQUIE - SYRIE

    L'émissaire Kofi Annan en Turquie pour visiter les camps de réfugiés syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Tirs à la frontière turque : le chef de la diplomatie turque interrompt sa visite en Chine

    En savoir plus

  • LIBAN

    Un caméraman libanais tué par des tirs à la frontière libano-syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)