Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 11/04/2012

"PCC, ton univers impitoyable"

Presse internationale, Mercredi 11 avril 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, l’échec annoncé du plan de Kofi Annan pour la Syrie, l’annonce du retrait de Rick Santorum, et une affaire de règlement de comptes politique au sein du PCC.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec la déclaration de l'émissaire international pour la Syrie Kofi Annan, qui a déploré hier la poursuite des violences par le régime de Bachar El Assad.

Damas s’était engagée à cesser les violences envers les civils, mais il n’en n’a rien été, et Kofi Annan a expliqué hier que le régime, au lieu de cesser les combats, a finalement déplacé ses troupes vers de nouvelles villes. Alors maintenant, que faire? s’interroge Foreign Policy. Certes, Kofi Annan dit que son plan n’est pas mort, mais il est peu probable que le régime syrien respecte le cessez-le-feu promis pour demain. La dernière chance pour la Syrie de trouver une issue diplomatique au conflit est en train de mourir, écrit le site, qui rapporte qu’il est toujours hors de question de parler d’intervention étrangère, mais qu’il reste possible d’armer les insurgés. Une autre solution consisterait à envoyer une force de stabilisation internationale, qui pourrait être dirigée par la Turquie - qui a des alliés à la fois au sein et à l’extérieur du Conseil de sécurité.

On passe maintenant aux Etats-Unis, où le candidat aux primaires républicaines Rick Santorum vient de déclarer qu’il jetait l’éponge. «Santorum, c’est fini», écrit The Washington Post, pour qui ça ne fait pas de doute, le candidat des conservateurs sera bien le mormon Mitt Romney. Mais le plus dur pour lui ne ferait que commencer, d’après le journal, qui écrit que le candidat a déjà dû se résoudre à faire siens plusieurs choix de l’aile dure républicaine, comme s’opposer à une taxe sur la Américains les plus fortunés, ou tenir des discours musclés sur l’immigration.

De son côté, Foreign Policy revient sur les meilleurs moments de la campagne menée par son ex-rival, l’ultra-catholique Rick Santorum, et notamment sur sa déclaration sur le fait qu’un décès sur 20 aux Pays-Bas seraitt causé par l’euthanasie forcée. L’ex-candidat qui a dit aussi que le printemps arabe avait commencé...en Iran.

La presse anglo-saxonne revient aussi largement ce matin sur la chute de Bo Xilai, l’ancienne étoile montante de la politique chinoise, qui vient d’être limogé du Politburo chinois. Bo Xilai, qui avait déjà été suspendu le mois dernier de son poste de chef du Parti communiste de la ville-province de Chongqing, et dont le limogeage, hier, est évoqué par The Guardian, qui nous apprend aussi que l’épouse de Bo Xilai, vient d’être incarcéré pour le meurtre d'un homme d’affaires britannique, Neil Heywood, qui se trouvait être aussi un ami du couple. Une affaire sur fond de règlement de comptes politique explique le journal, qui revient aussi sur l’ascension désormais stoppée du néo-maoïste Bo Xilai, en rappelant que le dirigeant espérait intégrer, au Congrès quinquennal du Parti communiste chinois de l'automne prochain, son comité permanent - le comité permanent du PCC qui est un cénacle de neuf membres, qui dirige collégialement la Chine, et qui va désigner, entre autres, le prochain président chinois.

Bo Xilai probablement victime en réalité d’une guerre de courants au sein du PCC rapporte également The New York Times, qui parle d’une affaire destinée à faire «diversion» à un moment décisif de la redistribution du pouvoir en Chine, mais qui pourrait peut-être laisser plus de place au courant réformateur du parti, auquel Bo Xilai était opposé.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/12/2014 Réseaux sociaux

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

Retrouvez la revue de Presse du vendredi 26 décembre avec Mounia Ben Aïssa.

En savoir plus

24/12/2014 guerre

"Le Père Noël habite en Chine"

Au menu de la revue de presse internationale, mercredi matin, une spéciale Noël.

En savoir plus

24/12/2014 Revue de presse française

"Le Père Noël existe... pour ceux qui y croient"

Au menu de la revue de presse française mercredi matin, une spéciale Noël.

En savoir plus

23/12/2014 Revue de presse française

"La face sombre de Noël"

Presse française, mardi 23 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, les drames en série qui viennent de se produire en France, à la veille de Noël, les purges au sein de...

En savoir plus

23/12/2014 Revue de presse française

"Bonne chance, Sandra !"

Presse internationale, mardi 23 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la panne géante du réseau internet en Corée du Nord, une immersion dans l’organisation de l’Etat...

En savoir plus