Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Au Ghana, la présidentielle s’annonce serrée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Premier contact", les extra-terrestres ont la parole

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le japonais SoftBank veut investir 50 milliards aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, championne des inégalités scolaires"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Alep : la guerre vue à travers les tweets d'une enfant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cazeneuve, ce "frère"

En savoir plus

LE DÉBAT

Manuel Valls quitte Matignon : dernier remaniement en France

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Rebsamen : "Un président sortant ne doit pas se soumettre à une primaire"

En savoir plus

Asie - pacifique

Les Sud-Coréens renouvellent leur Parlement sur fond de tensions avec le Nord

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/04/2012

Alors que la Corée du Sud suit avec attention le lancement d'une fusée chez son voisin du Nord, les électeurs sont appelés aux urnes pour des législatives. Les conservateurs, au pouvoir, et la gauche sont au coude-à-coude dans les sondages.

REUTERS - Les Sud-Coréens sont appelés aux urnes mercredi pour des législatives éclipsées par le lancement programmé de la fusée nord-coréenne Unha-3, largement considéré comme un tir expérimental de missile à longue portée déguisé.

Les conservateurs du parti Saenuri au pouvoir, malmenés par un mécontentement croissant face au pouvoir des grandes entreprises qui dominent l’économie, sont au coude à coude avec la gauche dans les dernières intentions de vote.

Le scrutin fait figure de tour de chauffe avant la présidentielle de décembre et une victoire de la droite serait de très bon augure pour sa candidate Park Geun-hye, fille de l’ex-dictateur Park Chung-hee surnommée "la reine des élections" pour une série de victoires obtenues en 2003.

La coalition de gauche, qui a promis de s’attaquer aux privilèges des grands groupes industriels, table, elle, sur l’appui d’une jeunesse qui lui a permis de remporter les municipales de l’an dernier à Séoul.

"L’effet Park Geun-hye a été très, très important. Elle s’est retroussée les manches et l’a fait sans aucune aide", a estimé le journaliste politique Yu Chang-seon, selon lequel la candidate de la droite à toutes ses chances, à condition que sa formation échappe à un vote sanction.

Avec 162 sièges sur 299, les conservateurs disposent d’une majorité confortable dans l’assemblée sortante et le chef de l’Etat est issu de leurs rangs.

A gauche, l’avocat et défenseur des droits de l’homme Moon Jae-in, chef de file du Parti démocrate, progresse dans les intentions de vote en vue de la présidentielle après être parvenu à rassembler une opposition disparate.

Candidat à Busan, dans le Sud, pour les législatives de ce mercredi, il plaide pour un rapprochement avec la Corée du Nord, qui s’apprête à lancer un nouveau défi à la communauté internationale avec le tir de la fusée Unha-3, qui doit avoir lieu entre jeudi et lundi.

Les autorités sud-coréennes sont en outre convaincues que Pyongyang prépare un nouvel essai nucléaire, le troisième après ceux 2006 et 2009. Les relations avec la Corée du Nord ont été au centre de la campagne électorale.

 

Première publication : 11/04/2012

  • CORÉE DU NORD

    En Corée du Sud, Barack Obama exhorte Pékin à faire pression sur Pyongyang

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    Le président sud-coréen à Pékin pour évoquer la transition en Corée du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)