Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • En direct : "Je veux que tous les enfants de France soient fiers de leur pays", dit Valls

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

EUROPE

Des législatives anticipées seront organisées le 6 mai prochain

Vidéo par Inès OLHAGARAY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2012

Des élections législatives anticipées seront organisées le 6 mai prochain en Grèce, a annoncé le Premier ministre grec, Lucas Papadémos, dans un message télévisé.

AFP- Les élections législatives anticipées du 6 mai vont définir "l'avenir du pays pour les prochaines décennies", a indiqué mercredi soir le Premier ministre grec Lucas Papademos dans un message télévisé adressé à la nation.

"Les choix qu'on va faire ne vont pas seulement définir quel gouvernement nous aurons au lendemain des élections. Ils vont définir l'avenir du pays pour les prochaines décennies", a dit M. Papademos.

"Je suis sûr que la société va investir dans la création et non pas dans la déconstruction. Cela signifie qu'il faut choisir la voie qui assure notre position dans l'Union européenne et la zone euro, la voie de l'assainissement de l'économie du pays et des réformes structurelles", a ajouté le Premier ministre.

Nommé à la tête du gouvernement le 11 novembre 2011, il y a cinq mois exactement, après la démission du socialiste Georges Papandréou, Lucas Papademos, ancien vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) et ancien gouverneur de la Banque de Grèce, a su achever l'opération délicate du PSI, en vue de l'obtention à la mi-mars d'un deuxième prêt international indispensable pour éviter la faillite.

Plongée dans la crise de la dette depuis deux ans, la Grèce est soumise dans un programme d'austérité draconien en échange des prêts de la zone euro et du FMI pour lui éviter la faillite.

"Il faut profiter des sacrifices qu'on a faits les dernières années et ne pas détruire l'année prochaine ce qu'on avait réussi l'année dernière", a dit M. Papademos.

A l'origine d'importantes manifestations souvent violentes, la rigueur et la récession ont bouleversé le paysage politique et social du pays et divisé les forces politiques entre celles qui soutiennent le programme d'austérité et celles qui s'y opposent.

Les deux grands partis, la Nouvelle-Démocratie (droite) et les socialistes (Pasok) qui participent depuis novembre au gouvernement de coalition de M. Papademos, ont perdu, selon les derniers sondages, près de 35% de leurs forces, 25% le Pasok et 10% la Nouvelle-Démocratie, qui part favori pour ses élections anticipées après la large victoire des socialistes aux précédentes élections de 2009.

Première publication : 11/04/2012

  • CRISE DE LA DETTE

    Permettre à la Grèce de quitter la zone euro serait "catastrophique", selon Angela Merkel

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Les socialistes grecs élisent leur nouveau chef Évangélos Vénizélos

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    Le FMI approuve un nouveau prêt de 28 milliards d'euros pour la Grèce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)