Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 12/04/2012

"Résister"

Presse française, Jeudi 12 avril. Au menu de la presse française ce matin, la campagne officielle, version Nicolas Sarkozy. Mais aussi : les attaques d’ «Atomic Anne» Lauvergeon, les Français et le protectionnisme, et Raymond Aubrac.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse française avec Le Parisien, qui propose ce matin un entretien avec le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy.
Nicolas Sarkozy a rencontré les lecteurs du quotidien, auxquels il dit : "C’est à vous de décider, votre choix sera le bon". Nicolas Sarkozy, écrit Le Parisien, qui "semble avoir intériorisé la possibilité d’une défaite", se montre toujours aussi combatif: "Je ne sais faire les choses qu’à 100 %", dit-il, tout en reconnaissant: "Je n’ai pas tout réussi, mais je me suis battu". Côté jardin, Nicolas Sarkozy raconte qu’il ne se passe pas un jour sans qu’il ne lise ou regarde un film. En revanche, il regarderait moins la télé, parce qu’il a "toujours peur qu’on parle de (lui)". Il n’a donc sans doute pas vu le grand oral de ses rivaux hier soir à la télévision, auquel participait François Hollande qu’il égratigne: "M. Hollande ne crée pas de tensions, ça c’est sûr, puisqu’il ne dit rien".


L’ex-patronne d’Areva, Anne Lauvergeon, est en train de régler ses comptes avec le président-candidat. Et c’est toujours dans Le Parisien, qui revient sur la sortie de son livre, "La femme qui résiste", où elle atomise littéralement le chef de l’Etat, et son successeur Henri Proglio. Anne Lauvergeon, réputée proche de François Hollande, y fustige notamment le "clan" qui entourerait le Président, auquel elle reproche d’avoir commis "une série d’erreurs impardonnables" sur le nucléaire.


A voir également ce matin, cette enquête réalisée par le journal La Croix sur les Français et le protectionnisme. Un sondage qui montre que seuls 22 % d’entre eux estiment que la mondialisation est une bonne chose pour la France. Le thème du protectionnisme a été largement repris par l’ensemble des candidats à la présidentielle. Les Français auraient une image très majoritairement négative de la mondialisation. 75 % d’entre eux disent qu’elle aura des effets négatifs sur l’emploi dans les dix prochaines années, tandis que 61 % pensent que la protection du savoir-faire français exige une augmentation des droits de douane à l’importation, en France ou en Europe.


Du côté du Figaro, il est question de la crainte qu’inspirerait aux marchés une éventuelle victoire de la gauche. Le journal évoque pêle-mêle l’"abaissement de la note de la France, la flambée de nos taux d’intérêt, l’envolée du chômage, la baisse des salaires des fonctionnaires, et la diminution des pensions de retraite, (suscités par) le scénario infernal d’un lendemain d’élection présidentielle où la confiance se serait envolée".


A noter également ce matin, la plainte déposée à Paris par plusieurs associations et quatre réfugiés éthiopiens pour non-assistance à personne en danger, après le naufrage qui a coûté la vie à 63 clandestins, il y a un an, au large des côtes italiennes. Ces quatre survivants mettent en cause, raconte Libération, la passivité, entre autres, de l’armée française, soupçonnée d’avoir eu connaissance du drame sans être intervenue. C’est une accusation que rejette le ministère de la Défense, qui parle de "gesticulation".


Libération consacre sa Une ce matin à la disparition du grand résistant Raymond Aubrac, 97 ans. Un homme qui a toute sa vie défendu les valeurs de justice et de solidarité.


Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/09/2014 Réchauffement climatique

"La revanche de David Cameron"

Presse internationale, lundi 22 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, une proposition très habile de David Cameron, et le sommet sur le climat convoqué demain par...

En savoir plus

22/09/2014 François Hollande

"Le loup et l'agneau"

Presse française, lundi 22 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le retour sur le devant de la scène politique de Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l’UMP.

En savoir plus

18/09/2014 Belgique

"DDay"

Presse internationale, jeudi 18 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. C’est le jour J.

En savoir plus

18/09/2014 Nicolas Sarkozy

"Kilt ou double"

Presse française, jeudi 18 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, l’intervention attendue de François Hollande, et les...

En savoir plus

17/09/2014 Gouvernement

"La confiance en peau de chagrin"

A la Une de la presse française ce matin : la confiance accordée par les députés à Manuel Valls. 269 élus ont choisi de soutenir la politique du Premier ministre. Manuel Valls a...

En savoir plus