Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Afrique

Les ex-responsables de haut rang de l'ère Moubarak interdits de se présenter à la présidentielle

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2012

Le Parlement a adopté une loi empêchant les responsables de haut rang sous l'ère Moubarak, dont l'ancien vice-président Omar Souleimane, de se présenter à la présidentielle. La loi doit encore être promulguée par le Conseil suprême des forces armées.

REUTERS - Le Parlement égyptien, dominé par les islamistes, a adopté jeudi une loi qui exclut les anciens responsables de haut niveau du régime d'Hosni Moubarak de la course à la présidence, ce qui vise à empêcher l'ancien chef des services de renseignement Omar Souleimane de se présenter.

Pour entrer en vigueur, cette loi doit encore être promulguée par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) au pouvoir.

Les Frères musulmans, principal groupe au Parlement, ont appelé les Egyptiens à manifester massivement vendredi contre la candidature de dernière minute de celui qui fut pendant deux décennies le maître espion de Moubarak, avant d'être promu à la vice-présidence pendant la "révolution du Nil".

Le texte bloque plus largement la candidature de quiconque a occupé le poste de Premier ministre pendant les dix ans précédant la chute d'Hosni Moubarak, ce qui est le cas d'un autre candidat, Ahmed Chafik, ex-commandant des forces aériennes, qui a pris la tête du gouvernement pendant le soulèvement de janvier 2011.

Elle ne s'applique pas en revanche aux anciens ministres, comme le libéral Amr Moussa, qui a longtemps dirigé la diplomatie égyptienne avant de devenir secrétaire général de la Ligue arabe.

Le premier tour de la présidentielle est programmé les 23 et 24 mai.
 

Première publication : 12/04/2012

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Les Frères musulmans s'insurgent contre la candidature de Souleimane

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Clôture du dépôt des candidatures à la présidentielle, Souleimane candidat in extremis

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Omar Souleimane, pilier du régime Moubarak, brigue la présidence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)