Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

Economie

Sony veut rebondir en supprimant 10 000 emplois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/04/2012

Le géant japonais de l'électronique a levé un bout de voile sur son plan destiné à combler les 4 milliards d'euros de pertes au titre de son exercice 2011-201. Un redressement qui passe par la suppression de 6 % de ses effectifs mondiaux.

REUTERS - Sony a dévoilé jeudi les contours d'un plan de redressement prévoyant la suppression de 10.000 postes dans le monde, soit 6% de ses effectifs, espérant ainsi renouer avec les bénéfices malgré les difficultés de sa division téléviseurs.

Sous la houlette de son nouveau directeur général Kazuo Hirai, le fabricant japonais d'électronique grand public a dit vouloir renforcer son activité dans la téléphonie mobile, l'imagerie numérique et les jeux, tout en recherchant des investissements stratégiques dans le matériel médical et les batteries pour véhicules électriques.
Sony souffre d'une demande déclinante pour ses téléviseurs face à la concurrence de rivaux plus innovants comme l'américain Apple ou le sud-coréen Samsung Electronics.

"Nous avons entendu les nombreuses voix des investisseurs appelant au changement", a dit le nouveau patron Kazuo Hirai à une foule de journalistes rassemblés au siège de Sony à Tokyo.

"Sony va changer", a-t-il promis, ajoutant qu'il entendait devenir un acteur clé du marché mondial de la téléphonie mobile.

Kazuo Hirai, qui a pris ses fonctions à la tête de Sony le mois dernier, a dit viser pour le groupe un chiffre d'affaires total de 8.500 milliards de yens (80 milliards d'euros) sur l'exercice 2014-2015 et une marge d'exploitation de plus de 5%.
A terme, Sony espère par ailleurs porter à 100 milliards de yens ses ventes dans le domaine médical, a fait savoir Kazuo Hirai.

Dans un communiqué publié avant la conférence de presse, Sony a dit anticiper une charge de restructuration d'environ 75 milliards de yens (705 millions d'euros) sur l'exercice qui s'achèvera le 31 mars 2013.

Le groupe entend réduire de 60% ses coûts fixes et de 30% ses coûts d'exploitation dans les téléviseurs en 2013-2014 par rapport à cette année.

Avant ces annonces, l'action Sony a terminé en hausse de 0,86% à 1.528 yens en Bourse de Tokyo. La capitalisation boursière du groupe a fondu de près de 20% au cours du dernier mois. Samsung vaut à présent dix fois plus, tandis qu'Apple - que certains dirigeants de Sony envisageaient de racheter au début des années 90 - représente aujourd'hui 30 fois sa capitalisation boursière.

Sony, comme ses rivaux japonais Sharp et Panasonic , a pâti ces dernières années d'un tassement de la demande de téléviseurs, d'une concurrence féroce et d'une compétitivité plombée par la vigueur du yen.

Le groupe avait dit mardi prévoir une perte nette annuelle record de 520 milliards de yens (4,88 milliards d'euros) au titre de son exercice 2011-2012, ce qui représente plus du double de la perte anticipée en février.

Première publication : 12/04/2012

  • JEUX VIDÉO

    "Les débuts de la PS Vita sont prometteurs en France et en Europe"

    En savoir plus

  • JEUX VIDÉOS

    La PlayStation Vita condamnée à l'échec commercial ?

    En savoir plus

  • ÉLECTRONIQUE

    Howard Stringer laisse les rênes de Sony au père de la Playstation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)