Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

SPORT

Santos, mythique club brésilien de Pelé, fête ses 100 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2012

Le club brésilien où évolua le roi Pelé fête ce samedi son siècle d’existence. Élu par la Fifa club américain du XXe siècle, Santos est resté célèbre pour avoir temporairement interrompu deux guerres lors d’une tournée en Afrique en 1969.

AFP - Le club mythique de Pelé, Santos, qui fête avec faste samedi ses 100 ans d'existence, est la seule équipe de foot à avoir interrompu deux conflits et, s'il nourrit son prestige d'un glorieux passé, il a aussi trouvé avec le prodige Neymar la promesse d'un avenir toujours radieux.

Modeste formation de quartier, fondée le 14 avril 1912 dans un port de l'Etat de Sao Paulo, Santos allait acquérir dans les années 1960 et 70 une notoriété planétaire: le monde s'extasiait devant l'adresse d'un certain Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé.

"Dans l'histoire du football, rarement le nom d'un club et d'un joueur n'ont été associés si étroitement. Durant 20 ans, le Santos de Pelé a fait rêver avec son jeu", résume la Fifa sur son site internet.

Pelé, 71 ans aujourd'hui, a joué à Santos entre 1956 et 1974 et ne lui fit qu'une infidélité entre 1975 et 1977, pour finir sa carrière par un juteux contrat avec le Cosmos de New York.

Ses heures de gloire furent incontestablement les années 1960 où il gagna la majorité de ses titres nationaux et internationaux, entouré d'autres étoiles telles que Zito, Pagao, Pepe (2e meilleur buteur derrière lui) et Coutinho.

Que sont venus compléter les Zé Carlos, l'ex-capitaine de la Seleçao Carlos Alberto, Toninho et Edu, entres autres, qui rendirent fou de bonheur le stade Vila Belmiro.

Deux guerres arrêtées

Mais le club est également entré dans les livres d'Histoire pour avoir interrompu deux guerres, en 1969, alors que Santos était en tournée en Afrique.

"En moins de 10 jours, le club a interrompu des conflits entre la République du Congo et la République démocratique du Congo, et la guerre du Biafra au Nigeria. Il n'était pas intéressant pour ces pays de poursuivre les combats tant que Santos était là-bas", rapporte Guilherme Nascimento, historien de Santos.

"L'unique lieu où Santos n'est pas allé, c'est la lune", a d'ailleurs plaisanté Pelé lors de l'hommage organisé à l'Assemblée nationale et la présentation du livre commémorant le centenaire du club.

Santos doit son nom à une ville portuaire de 500.000 habitants sur la côte atlantique, à 70 km de Sao Paulo, la mégalopole. Surnommé "Peixe" (poisson) pour la proximité avec l'Océan, le club compte selon ses dirigeants 13 millions de supporteurs. Davantage que la population du Portugal ou de la Grèce!

11 793 buts en 100 ans

Premier club au monde à avoir franchi la barre mythique des 10.000 buts le 20 janvier 1988, il a aussi établi un record hors norme: 11.793 buts marqués en 100 ans. Et il a été élu club américain du XXe siècle par la Fifa.

Santos, modeste 10e lors de la saison 2011-2012, a remporté huit Championnats (encore un record) et sept trophées internationaux, dont trois Copas Libertadores et deux Coupes intercontinentales.

Et sans doute las de vivre sur les lauriers du passé, Santos a vu l'éclosion d'une génération de jeunes étoiles, les "meninos da Vila" ("les gamins de Vila Belmiro"), avec Robinho, Leo Bastos et Elano dans les années 2000. Aujourd'hui, ses figures de proue ont pour nom Neymar et Paulo Henrique Ganso, incarnations du "jogo bonito" (beau jeu) à la Brésilienne.

Neymar, 20 ans, a rapidement attiré l'attention des plus grands clubs européens. Sa vitesse et sa maîtrise technique le destinent à figurer parmi les plus grands génies du ballon rond actuels, comme le triple Ballon d'or Lionel Messi, qu'il pourrait rejoindre au FC Barcelone, ou Cristiano Ronaldo.

Au Brésil, le centenaire du club est un grand événement, salué par un livre et un documentaire ("Santos: 100 ans d'art du football"), et aussi au centre de festivals de musique, de croisières, de dîners de gala, de séances de cinéma, de théâtre et d'expositions.

Première publication : 13/04/2012

  • FOOTBALL

    Le Brésilien Neymar pourrait jouer à Barcelone en 2014

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Les Brésiliens de Santos remportent leur troisième Copa Libertadores

    En savoir plus

  • FOOTBALL FÉMININ

    Marta, "la Pelé en jupe", star du Mondial

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)