Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba sans le soleil"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II: remaniement ou reniement ?

En savoir plus

MODE

Grand prix du livre de mode 2014

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Frédéric Beigbeder sur les traces de J.D. Salinger

En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

  • Libye : les Occidentaux dénoncent les "ingérences extérieures"

    En savoir plus

  • Vidéo : consternation à Douala après la mort du footballeur Albert Ebossé

    En savoir plus

Economie

Après la Grèce, le Portugal ratifie à son tour le pacte budgétaire européen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/04/2012

Le Parlement portugais a ratifié ce vendredi le pacte budgétaire européen qui renforce les objectifs d'équilibre des comptes nationaux. Le Portugal du Premier ministre Pedro Passos Coelho est le deuxième pays, après la Grèce, a approuvé ce texte.

AFP - Le parlement portugais a ratifié vendredi le pacte budgétaire européen qui fait de la discipline et de la rigueur les principaux instruments pour lutter contre la crise de la dette.

Le parlement portugais a également adopté le Mécanisme européen de stabilité (MES), destiné à soutenir les pays de la zone euro qui, comme le Portugal, connaissent des difficultés financières.

Le Portugal a été ainsi le second pays de l'Union européenne, après la Grèce, à ratifier le pacte et le MES. La Grèce les avait approuvés fin mars.

Le pacte budgétaire a été voté par la majorité de droite et l'opposition socialiste, à l'exception de deux députés, et rejeté par la gauche radicale.

Signé le 2 mars à Bruxelles par 25 pays membres de l'Union européenne, le pacte commencera à s'appliquer dès que 12 Etats l'auront ratifié.

Actuellement sous assistance financière, le Portugal a demandé en mai 2011, après la Grèce et l'Irlande, une aide exceptionnelle de l'UE et du FMI. En échange d'un prêt sur trois ans de 78 milliards d'euros, il s'est engagé à mettre en oeuvre un vaste plan de réformes, marqué par une austérité sans précédent.

Jusqu'à présent le gouvernement est parvenu à respecter l'essentiel des objectifs recommandés par ses créanciers, réussissant par exemple à ramener l'année dernière son déficit public à 4,2% du PIB alors qu'il avait atteint 9,8% en 2010.

Le Premier ministre Pedro Passos Coelho a insisté au parlement sur l'importance pour le Portugal "de retrouver la confiance des marchés".

Première publication : 13/04/2012

  • PORTUGAL

    Grève générale contre la politique d'austérité du gouvernement

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Lisbonne dans les pas d'Athènes ?

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    Le Portugal obtient un satisfecit de la Troïka

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)