Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Ebola : la Côte d'Ivoire ferme ses frontières avec la Guinée et le Liberia

    En savoir plus

  • La Libye renonce à accueillir la Coupe d'Afrique des nations en 2017

    En savoir plus

  • Montebourg : la France "ne peut plus se laisser faire" face à l'Allemagne

    En savoir plus

  • Vidéo : destruction de la maison d'un membre du Hamas à Hébron

    En savoir plus

  • Trafic aérien interdit au-dessus du volcan Bardarbunga

    En savoir plus

  • À Kiev, Angela Merkel défend "l'intégrité territoriale" de l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

Afrique

L'aviation soudanaise bombarde un camp de l'ONU au Soudan du Sud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/04/2012

L'aviation soudanaise a bombardé un camp de Casques bleus au Soudan du Sud, non loin de la frontière entre les deux voisins. L'ONU confirme l'attaque et précise qu'il n'y a pas de victimes à l'intérieur du complexe onusien.

AFP - L'aviation de Khartoum a bombardé un camp de Casques bleus de l'ONU en territoire sud-soudanais proche du Soudan, sans y faire de victime, dans une région où s'enchaînent depuis fin mars des affrontements entre deux voisins désormais au bord d'une guerre ouverte.

L'attaque s'est produite dimanche soir dans l'Etat sud-soudanais d'Unité, frontalier et riche en pétrole. Les bombes larguées par l'aviation soudanaise ont tué sept civils et fait 14 blessés aux alentours du camp onusien, dans le bourg de Mayom, a affirmé à l'AFP le ministre de l'Information de l'Etat d'Unité, Gideon Gatpan.

"Ils (les Soudanais) ont mené un autre bombardement ici hier, ils ont bombardé Mayom et Bentiu", capitale de l'Etat d'Unité située à une soixantaine de km plus à l'ouest, a poursuivi le ministre.

"Deux avions de chasse ont largué huit bombes à l'est de Bentiu (...) d'autres sont tombées sur des villages autour de Bentiu", a-t-il ajouté. Là, trois autres personnes ont, selon lui, été tuées, dont une femme enceinte.

Le porte-parole de la mission de maintien de la paix de l'ONU au Soudan du Sud (UNMISS), Kouider Zerrouk, a confirmé l'attaque sur le camp et l'absence de victimes à l'intérieur du complexe onusien.

Aucune réaction à ces informations n'a pu être immédiatement obtenue des autorités soudanaises.

Depuis fin mars, les armées des deux Soudans s'affrontement dans la région, en zone frontalière, essentiellement autour de la zone pétrolière de Heglig.

Riche en pétrole, Heglig, elle-même située à une soixantaine de km de Bentiu, assure environ la moitié de la production de brut du Nord, mais est aussi revendiquée par le Sud.

La situation s'est encore envenimée la semaine dernière, quand l'armée du Soudan du Sud a pris cette zone stratégique aux troupes soudanaises.

Juba a affirmé vendredi qu'elle ne s'en retirait qu'à de très strictes conditions, dont l'arrêt des bombardements soudanais et le repli de l'armée de Khartoum d'une autre zone contestée, Abyei. Mais dès dimanche, elle accusait le Nord de tenter d'ouvrir un nouveau front, à sa frontière nord-est.

Les relations entre les deux capitales sont tendues depuis l'indépendance du Soudan du Sud en juillet dernier.

Mais jamais, depuis cette date, les affrontements n'avaient pris une telle ampleur et la communauté internationale, qui redoute de plus en plus une nouvelle guerre, ne cesse d'appeler les deux parties à la retenue. Avant des accords de paix signés en 2005, qui ont ouvert la voie à la partition du Soudan, le Nord et le Sud se sont déchirés dans des décennies de guerre civile.

Parmi les points de contentieux qui empoisonnent encore les relations Nord-Sud, figurent le tracé de la frontière commune, des accusations réciproques de soutien à des groupes rebelles et le partage des ressources pétrolières. Le Soudan du Sud a hérité des trois quarts des réserves de brut du Soudan d'avant sécession.

Depuis des mois, l'Union africaine (UA) tente une médiation pour régler ces différends. Mais face à la récente escalade, le Nord a annoncé son retrait des pourparlers.

Dimanche, l'Egypte, ancienne puissance coloniale du Soudan aux côtés des Britanniques, a à son tour proposé ses services pour dénouer la crise, dépêchant son ministre des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, dimanche à Khartoum et ce lundi à Juba.

"Nous sommes venus pour explorer des idées et des voies pour essayer de parvenir à une solution pacifique entre les deux nations," a-t-il déclaré à son arrivée à Juba. "Nous n'avons pas encore de proposition concrète," a-t-il cependant reconnu.

Première publication : 16/04/2012

  • SOUDAN-SOUDAN DU SUD

    Khartoum lance une contre-attaque pour reprendre Heglig

    En savoir plus

  • SOUDAN-SOUDAN DU SUD

    Retour au calme à la frontière entre les deux Soudans

    En savoir plus

  • SOUDAN-SOUDAN DU SUD

    Khartoum et Juba appellent leurs populations à se préparer à la guerre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)