Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

EUROPE

La séance suspendue au deuxième jour du procès d'Anders Behring Breivik

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/04/2012

Alors qu'Anders Behring Breivik devait s'expliquer devant le tribunal, la séance a été interrompue : un juge, qui avait réclamé la peine de mort contre l'accusé sur le site d'un tabloïd, est récusé par la défense, les parties civiles et l'accusation.

AFP - La deuxième journée du procès d'Anders Behring Breivik, jugé pour la mort de 77 personnes l'an dernier en Norvège, a débuté mardi par une interruption de séance, un des juges ayant hors du prétoire réclamé la peine de mort contre l'accusé.
              

En entrant dans le prétoire Breivik a de nouveau fait son salut extrémiste sitôt libéré de ses menottes au début de cette nouvelle journée de son procès qui a débuté peu après 09H00 (07H00 GMT).
              
Mais la séance a été immédiatement suspendue pour 30 minutes, le tribunal souhaitant examiner la compétence à siéger d'un des cinq juges qui est récusé par la défense, les parties civiles et l'accusation.
              
Un des trois citoyens norvégiens désignés pour assister les deux juges professionnels dans le procès d'Anders Behring Breivik avait en effet réclamé la peine de mort contre l'accusé dans un commentaire publié sur le site d'un journal après les attentats, a rapporté mardi une revue norvégienne.
              

"La peine de mort est la seule solution juste dans cette affaire!!!!!!!!!!", a réagi cet homme sur le site du tabloïd Verdens Gang (VG), au lendemain du double attentat ayant fait 77 morts, selon la revue antiraciste Vepsen (La Guêpe) qui reproduit la page internet en question.
              
Comme lors de la première journée, Breivik a porté son poing droit fermé sur le coeur puis a tendu le bras, un salut qui, explique-t-il dans son manifeste, représente "la force, l'honneur et le défi aux tyrans marxistes en Europe".
              
Breivik doit s'expliquer mardi sur ses attaques du 22 juillet devant le tribunal d'Oslo, un témoignage qui devrait être très dur à entendre, ont prévenu ses avocats.
 

Première publication : 17/04/2012

  • NORVÈGE

    Anders Behring Breivik plaide non coupable au premier jour de son procès

    En savoir plus

  • PROCÈS BREIVIK

    La société norvégienne panse ses plaies dans la tolérance

    En savoir plus

  • NORVÈGE

    Une contre-expertise psychiatrique déclare Breivik pénalement responsable

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)