Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Orchestre national de Barbès : le collectif survolté joue sa "Dame de coeur"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, un mandat d'arrêt délivré contre le capitaine

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

EUROPE

La séance suspendue au deuxième jour du procès d'Anders Behring Breivik

©

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/04/2012

Alors qu'Anders Behring Breivik devait s'expliquer devant le tribunal, la séance a été interrompue : un juge, qui avait réclamé la peine de mort contre l'accusé sur le site d'un tabloïd, est récusé par la défense, les parties civiles et l'accusation.

AFP - La deuxième journée du procès d'Anders Behring Breivik, jugé pour la mort de 77 personnes l'an dernier en Norvège, a débuté mardi par une interruption de séance, un des juges ayant hors du prétoire réclamé la peine de mort contre l'accusé.
              

En entrant dans le prétoire Breivik a de nouveau fait son salut extrémiste sitôt libéré de ses menottes au début de cette nouvelle journée de son procès qui a débuté peu après 09H00 (07H00 GMT).
              
Mais la séance a été immédiatement suspendue pour 30 minutes, le tribunal souhaitant examiner la compétence à siéger d'un des cinq juges qui est récusé par la défense, les parties civiles et l'accusation.
              
Un des trois citoyens norvégiens désignés pour assister les deux juges professionnels dans le procès d'Anders Behring Breivik avait en effet réclamé la peine de mort contre l'accusé dans un commentaire publié sur le site d'un journal après les attentats, a rapporté mardi une revue norvégienne.
              

"La peine de mort est la seule solution juste dans cette affaire!!!!!!!!!!", a réagi cet homme sur le site du tabloïd Verdens Gang (VG), au lendemain du double attentat ayant fait 77 morts, selon la revue antiraciste Vepsen (La Guêpe) qui reproduit la page internet en question.
              
Comme lors de la première journée, Breivik a porté son poing droit fermé sur le coeur puis a tendu le bras, un salut qui, explique-t-il dans son manifeste, représente "la force, l'honneur et le défi aux tyrans marxistes en Europe".
              
Breivik doit s'expliquer mardi sur ses attaques du 22 juillet devant le tribunal d'Oslo, un témoignage qui devrait être très dur à entendre, ont prévenu ses avocats.
 

Première publication : 17/04/2012

  • NORVÈGE

    Anders Behring Breivik plaide non coupable au premier jour de son procès

    En savoir plus

  • PROCÈS BREIVIK

    La société norvégienne panse ses plaies dans la tolérance

    En savoir plus

  • NORVÈGE

    Une contre-expertise psychiatrique déclare Breivik pénalement responsable

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)