Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Planète

Dernier vol pour la navette Discovery qui termine au musée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/04/2012

La navette américaine Discovery, qui a effectué sa dernière mission au début de l'année 2011, a été transportée vers le musée national de l'air et de l'espace américain sur le dos d'un Boeing 747 spécialement modifié pour l'occasion.

AFP - La navette spatiale Discovery a fait son dernier vol mardi sur le dos d'un Boeing 747 modifié, survolant Washington en guise de dernier salut en route vers le Musée national de l'air et de l'espace, près de la capitale fédérale, où l'orbiteur doit finir ses jours.

Discovery, la plus ancienne des trois navettes américaines restant dans la flotte, a décollé dans la matinée, sur le dos du Jumbo Jet modifié de la Nasa, du Centre spatial Kennedy, près de Cap Canaveral en Floride (sud-est).

Avant d'aller se poser sur une piste de l'aéroport international de Dulles, en Virginie, qui se trouve à proximité de l'annexe du Musée de l'espace (Steven Udvar-Hazy Center) où la navette sera exposée, le convoi aérien très spécial a effectué un survol spectaculaire des hauts lieux de Washington, notamment du Capitole, siège du Congrès des Etats-Unis.

La parade de la navette a été accueillie par les applaudissements et les cris de la foule parmi laquelle de nombreux touristes.

Les toits des immeubles à proximité de la Maison Blanche étaient remplis d'employés de bureau, dont certains pour l'occasion avaient amené leurs enfants, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le trafic routier dans certaines artères près de la capitale a été ralenti, alors que de nombreux automobiles s'arrêtaient pour admirer le spectacle.

Le B-747 s'est finalement posé sans encombre à l'aéroport de Dulles peu après 15H00 GMT, effectuant avant cela un ultime survol en cercle qui n'était prévu initialement.

Une cérémonie pour l'arrivée officielle de Discovery dans le musée est prévue jeudi.

La navette avait effectué son dernier voyage orbital en février-mars 2011 pour une mission de 13 jours vers la Station spatiale internationale (ISS) et a été la première des trois navettes à prendre sa retraite.

Discovery avait été lancée pour la première fois le 30 août 1984 et a accumulé le plus de jours de vol dans l'espace (352), parcourant 241 millions de km. Elle a aussi transporté le plus grand nombre d'astronautes (246) et mis en orbite Hubble en 1990, premier télescope spatial qui a révolutionné l'astronomie.

Les deux autres navettes, Endeavour et Atlantis, iront respectivement au California Science Center à Los Angeles en Californie (ouest) et au Centre des visiteurs du Kennedy Space Center en Floride.

Enterprise, un prototype qui n'a jamais volé dans l'espace et qui se trouvait au centre Udvar-Hazy où il sera remplacé par Discovery, sera exposé à l'Intrepid Sea, Air and Space Museum de New York. Il y sera aussi emmené sur le dos du B-747 utilisé par la l'agence spatiale américaine depuis le début du programme de la navette en 1981.

Durant ces trente années de service achevé en juillet 2011 avec le vol d'Atlantis, deux orbiteurs ont été détruits dans des catastrophes, Challenger en 1986 peu après son lancement et Columbia en 2003 lors de son retour dans l'atmosphère. Au total, treize astronautes ont péri.

Désormais, les Etats-Unis dépendent des capsules russes Soyouz pour acheminer leurs astronautes à l'ISS et ce jusqu'à ce qu'un vaisseau américain prenne la relève vers 2015.

La Nasa compte pour cela sur le secteur privé et encourage plusieurs sociétés à se lancer dans la course.

SpaceX sera la première à effectuer le premier vol privé de démonstration d'une capsule de fret vers l'ISS en principe le 30 avril et compte ultérieurement transporter des astronautes, tout comme comptent le faire plusieurs autres sociétés dont Boeing.

Première publication : 17/04/2012

  • ESPACE

    La navette spatiale Discovery s'envole pour la dernière fois

    En savoir plus

  • ESPACE

    La navette Discovery s'envole pour l'ISS avec trois femmes à son bord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)