Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 18/04/2012

Présidentielle française : risques de fuites des résultats sur Internet

Les autorités françaises s’inquiètent de possibles fuites en ligne des résultats de la présidentielle. Barack Obama s’en prend ouvertement à son probable futur adversaire Mitt Romney. Et les internautes indiens défendent un universitaire arrêté pour s’être moqué d’une officielle.

Présidentielle française : risques de fuites des résultats sur Internet

Une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 euros, c’est ce que risque toute personne qui, en France, diffusera avant 20h dimanche prochain les premières estimations des résultats de l’élection présidentielle sur Internet. Une interdiction qui s’applique aussi bien à la presse qu’aux internautes, mais qui semble difficile à respecter à l’heure des réseaux sociaux.

Le blogueur Florian Courgenouil dénonce ainsi une loi anachronique qui « voudrait stopper l’information aux frontières » pendant deux heures. Et il accuse les pouvoirs publics de n’avoir rien fait pour remédier à cette situation alors que le problème avait déjà été posé en 2007.

Twitter et Facebook n’en étaient alors qu’à leurs balbutiements, mais des sondages réalisés à la sortie des urnes avaient déjà été relayés sur le Web avant la fin de l’embargo, notamment par des sites belges et suisses. Des médias que la commission des sondages français a menacés de poursuivre en justice s’ils publient des résultats avant la fermeture des bureaux de vote.

Certains estiment en effet que si les écarts sont serrés, cela pourrait biaiser le scrutin. Mais pour Bruno Jeanbart, de l’institut de sondages OpinionWay, il s’agit d’une fausse crainte. Il explique ainsi que les premières estimations fiables ne seront disponibles que vers 19h alors que la plupart des Français auront déjà voté. Il est donc peu probable selon lui que des fuites puissent renverser le cours de l’élection.

 

Barack Obama s’en prend ouvertement à Mitt Romney

Régulièrement ciblé par les Républicains qui fustigent, à coup de clips de dénigrement, son bilan à la tête des Etats-Unis, le président américain, Barack Obama, a semble-t-il décidé de réagir pour s’en prendre, à son tour, à son adversaire probable, Mitt Romney, qui devrait selon toute vraisemblance être le représentant du camp conservateur lors de la présidentielle de novembre prochain.

L’équipe de communication de l’actuel occupant de la Maison Blanche a ainsi réalisé récemment plusieurs vidéos qui s’en prennent directement à l’ancien gouverneur du Massachusetts. Dans ce spot baptisé « Romney face à la réalité », le candidat mormon est ainsi accusé de mentir de façon continue lorsqu’il évoque les accomplissements d’Obama au cours des 4 années écoulées.

Des accusations réitérées dans ce second spot également diffusé sur la Toile et qui invite les partisans du président à ne pas rester silencieux face à cette accumulation de mensonges et à demander des explications à son probable futur adversaire.

Autre grief également retenu contre Romney par l’équipe de Barack Obama : son hypocrisie. Cette vidéo qui circule sur les sites de partage affirme ainsi que le candidat républicain est le premier à critiquer la réforme du système de santé mise en place par l’actuelle administration alors qu’il a lui même fait passer une réforme similaire lorsqu’il était gouverneur du Massachusetts. Un clip qui estime donc qu’au lieu de dénoncer cette mesure, Mitt Romney aurait dû applaudir son adoption.

Enfin, le président des Etats-Unis a mis en ligne ce spot qui récapitule les propos les plus absurdes tenus par le candidat mormon depuis le début de sa campagne. Une vidéo qui tente de démontrer que Romney est un dangereux conservateur vivant dans une tour d’Ivoire et qu’il est déconnecté des vraies préoccupations du peuple américain.

 

Twitcident

Mettre au service des pompiers et des policiers les informations générées en temps réel sur Twitter en situation de crise, c’est le but du projet baptisé « Twitcident ». Développée par des chercheurs de l’université de technologie de Delft, aux Pays-Bas, cette application vise à filtrer sur Twitter les messages d’internautes qui peuvent s’avérer utiles pour les secours en cas d’incendies ou de catastrophe naturelles. Une application qui s’apprête à être rendue publique après 10 mois de test avec les policiers et les pompiers néerlandais.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

« Arrest me now », c’est-à-dire « Arrêtez-moi sur le champ », voici les mots-clefs avec lesquels des internautes indiens expriment leur solidarité avec Ambikesh Mahapatra. Ce professeur d’université a été arrêté vendredi pour avoir relayé sur Internet des photos retouchées se moquant de Mamata Banerjee, la ministre en chef de l’Etat du Bengale Occidental. Une arrestation très critiquée sur les réseaux sociaux où les utilisateurs font circuler massivement les images incriminées pour réaffirmer leur attachement à la liberté d’expression. L’universitaire a lui finalement été libéré sous caution, mais fait toujours l’objet de poursuites judiciaires.

 

Vidéo du jour

Du papier adhésif marron et un cutter : voici les seuls outils dont se sert l’artiste hollandais Max Zorn pour réaliser ses œuvres. Une technique originale que les internautes pourront découvrir dans cette vidéo récemment mise en ligne où il démontre tout son talent en recréant un coucher de soleil sur la ville de New York.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/09/2014 Réseaux sociaux

Instagram bloqué en Chine

Au sommaire de cette édition : les autorités chinoises procèdent au blocage d’Instagram; un voleur devient la risée du web argentin; et un artiste propose d’assister à...

En savoir plus

27/09/2014 Terrorisme

France : inquiétudes autour de la loi antiterroriste

Le 18 septembre dernier, l'assemblée nationale votait sous procédure d’urgence un projet de loi pour lutter contre le terrorisme. Un texte très polémique auquel se sont opposées...

En savoir plus

29/09/2014 guerre

Des ONG au chevet des civils syriens

Au sommaire de cette édition : de nombreuses ONG s’inquiètent du sort des civils syriens; une femme émiratie pilote de chasse est une star sur la Toile; et des Américains...

En savoir plus

26/09/2014 Réseaux sociaux

Émotion en ligne après l'assassinat d'Hervé Gourdel

Au sommaire de cette édition : la Toile française fait part de son émotion après l’assassinat d’Hervé Gourdel; au Colorado, des élèves partent en guerre contre les programmes...

En savoir plus

25/09/2014 Réseaux sociaux

Menaces à l'encontre d'Emma Watson : un coup marketing

Au sommaire de cette édition : une agence de communication tente de faire fermer le forum Internet 4Chan; en Ecosse, les indépendantistes poursuivent leur combat; et un chien...

En savoir plus