Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Accord à l'amiable entre BP et les victimes de la marée noire du golfe du Mexique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/04/2012

Deux ans après la catastrophe environnementale sur les côtes américaines, le groupe pétrolier britannique a conclu un accord d'un montant de 7,8 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros) afin de dédommager les victimes de la marée noire.

REUTERS - BP a annoncé mercredi la conclusion d’un accord à l’amiable de plusieurs milliards de dollars avec des victimes de la marée noire survenue en 2010 dans le golfe du Mexique.

Dans le cadre de cet accord, le groupe pétrolier britannique estime qu’il devra verser 7,8 milliards de dollars (5,9 milliards d’euros) pour dédommager quelque 100.000 individus et entreprises, bien qu’il n’y ait pas de limite au montant qu’il pourrait finalement devoir verser.

Vendredi marquera le deuxième anniversaire de l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, qui a fait 11 morts et provoqué la plus grande marée noire de l’histoire des Etats-Unis.

« BP s’est engagé à soutenir les efforts de restauration économiques et environnementaux sur la côte du golfe », a déclaré son directeur général dans un communiqué. « Ce montant nous donne un cadre pour continuer de tenir cette promesse, en offrant à ceux qui en sont affectés une compensation juste et complète, sans attendre l’issue d’un long processus judiciaire. »

BP doit encore faire face aux plaintes de plusieurs milliards de dollars émanant de l’Etat fédéral américain, des autorités locales ou encore de ses partenaires de forage Transocean et Halliburton.

Le groupe a déjà passé une charge de 37,2 milliards de dollars dans ses comptes pour les coûts liés à la marée noire.

L’action BP a terminé en baisse de 1,4% à 448,1 pence alors que la Bourse de Londres a cédé 0,38%.

 

Première publication : 18/04/2012

  • Un an après la marée noire en Louisiane

    En savoir plus

  • PÉTROLE

    Pour la première fois depuis près de 20 ans, BP enregistre une perte annuelle

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Une commission prône la création d'une agence de contrôle de l'industrie pétrolière

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)