Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama et Mitt Romney au coude à coude dans les sondages

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/04/2012

Dans un sondage New York Times/CBS publié mercredi, les deux candidats à la présidentielle américaine de novembre recueillent chacun 46 % des intentions de vote. Le départ de Rick Santorum semble avoir bénéficié au républicain Mitt Romney.

AFP - Le président démocrate Barack Obama et Mitt Romney, son probable opposant républicain à la présidentielle américaine du 6 novembre, sont au coude à coude, selon un nouveau sondage New York Times/CBS publié mercredi.

Les deux hommes rassemblent chacun 46% des intentions de vote. La cote de Mitt Romney, débarrassé de son adversaire ultraconservateur Rick Santorum depuis la semaine dernière, est en légère hausse par rapport à un autre sondage du mois dernier qui le plaçait à 44%, contre 47% pour Barack Obama.

Mardi, en annonçant officiellement son soutien à Mitt Romney, le chef de la minorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, avait prédit une élection serrée.

"Comme vous l'avez remarqué, le parti (républicain) est en train de s'unifier derrière lui (Mitt Romney). Et je crois que cela va être une élection incroyablement serrée et une bataille acharnée", avait-il dit à la presse.

Un sondage Gallup publié lundi plaçait d'ailleurs Mitt Romney (47%) légèrement en tête devant Barack Obama (45%).

Selon le sondage New York Times/CBS de jeudi, les électeurs républicains sont maintenant 54% à se prononcer pour l'investiture de Mitt Romney, contre 30% seulement en mars.

Deux autres candidats, Newt Gingrich et Ron Paul, sont encore en lice dans la course à l'investiture républicaine mais leurs chances de l'emporter sont quasi-nulles.

Les républicains désigneront formellement leur candidat à la convention nationale du parti fin août à Tampa (Floride, sud-est).

En revanche, même s'il parvient à rivaliser avec Barack Obama en terme d'intentions de vote, M. Romney souffre d'un manque d'enthousiasme de la part de l'électorat conservateur. Seuls 33% des électeurs républicains le soutiennent "de façon enthousiaste", tandis que 40% expriment des "réserves" à son égard, selon l'enquête New York Times/CBS.

Parmi les républicains sceptiques, figurent notamment des conservateurs blancs évangéliques qui constituaient le noyau de l'électorat de l'ancien candidat Rick Santorum.

Le sondage a été réalisé entre les 13 et 17 avril sur un échantillon de 957 adultes à travers les Etats-Unis, dont 852 électeurs inscrits. Il comporte une marge d'erreur de plus ou moins trois points de pourcentage.

 

Première publication : 18/04/2012

  • Élection américaine : le duel peut commencer

    En savoir plus

  • Les primaires républicaines à l’heure du retrait de Santorum

    En savoir plus

  • États-Unis : Obama, vainqueur du "Super Tuesday" ? (partie 2)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)