Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, le capitaine mis en cause

    En savoir plus

  • Ukraine : "Moscou ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'armée américaine de nouveau embarrassée après la publication de photos

©

Vidéo par Marie NORMAND , Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2012

Des photos de soldats américains posant avec des cadavres afghans ont été publiées par le "Los Angeles Times" le 18 avril. La Maison Blanche et l'Otan ont condamné ces actes. Un nouveau dérapage qui fragilise les relations avec l'Afghanistan.

AFP - Le Los Angeles Times a publié mercredi des photos choc de soldats américains posant au côté de cadavres et de restes humains d'insurgés afghans, le Pentagone assurant qu'une enquête était en cours pour faire la lumière sur ces actes "inhumains".

Une photo montrant deux soldats américains en uniforme, dont un souriant au premier plan, près d'un corps, était mercredi en une du site internet du Los Angeles Times.

Cette photo "est l'une des 18 fournies au Times montrant des soldats américains posant avec des cadavres", explique le journal, qui affirme avoir reçu les photos d'un "soldat américain" qui souhaitait "attirer l'attention sur les problèmes de "discipline" et de "commandement".

Les précisions de notre correspondante à Kaboul

"Ces images ne représentent en rien les valeurs ou le professionnalisme de la vaste majorité des troupes américaines qui servent aujourd'hui en Afghanistan", a déploré dans un communiqué le secrétaire à la Défense américain, Léon Panetta.

"Une enquête qui pourrait déboucher sur des poursuites disciplinaires est en cours", a assuré M. Panetta, qui participait à Bruxelles à une réunion des ministres de la Défense de l'Otan.

Les soldats impliqués dans "cette conduite inhumaine" devront en répondre devant la justice militaire, a-t-il ajouté.

Selon le Los Angeles Times, des soldats de la 82e division aéroportée américaine se sont photographiés avec des restes de kamikazes afghans dans la province de Zaboul (sud-est) en 2010.

En février 2010, plusieurs soldats dépêchés pour relever les empreintes digitales, et tenter de prendre l'empreinte rétinienne d'un insurgé qui s'était fait exploser, se sont pris en photo alors que certains soulevaient les jambes déchiquetées.

Cette photo, également publiée sur le site internet du journal, montre des soldats souriants arborer les restes humains comme un trophée.

Quelques mois plus tard, des hommes de la même section se sont à nouveau photographiés avec des cadavres d'insurgés. Une photo montre notamment deux soldats posant en tenant la main d'un cadavre, majeur levé. Une autre montre un soldat serrer la main d'un homme barbu mort, rapporte le quotidien américain.

Cet incident "constitue une grave erreur de jugement de la part de plusieurs soldats qui ont agi en méconnaissance des valeurs de l'armée américaine", a réagi la force internationale de l'Otan (Isaf) dans un communiqué, dans lequel le chef de la coalition, le général américain John Allen, condamne lui aussi "fermement" les photos.

"L'Isaf dispose de régles strictes quant à la gestion des corps des ennemis et exige qu'ils soient traités le plus humainement possible", a assuré l'Isaf.

Cette affaire intervient à un moment délicat pour les forces de la coalition après l'épisode des exemplaires du Coran incinérés sur la base de Bagram (nord) qui avait conduit à plusieurs jours de manifestations violentes dans le pays, et l'équipée meurtrière du sergent américain Robert Bales, accusé d'avoir assassiné 17 villageois dans leur sommeil, dont de nombreux femmes et enfants.

Dans sa réaction, le chef du Pentagone s'est également dit "déçu" par la publication de ces photographies malgré les demandes du Pentagone.

"Le danger est que ces images soient utilisées par l'ennemi pour provoquer des violences contre les soldats américains et afghans", a-t-il expliqué, précisant que les forces américaines en Afghanistan avaient "pris des mesures" pour se protéger en cas d'incidents.

Le Los Angeles Times a de son côté mis en avant le devoir d'informer.

"Après un examen attentif, nous avons décidé que la publication d'une sélection représentative de photos permettrait de remplir notre obligation envers des lecteurs de couvrir avec impartialité et dynamisme tous les aspects de la mission américaine en Afghanistan", a expliqué Davan Maharaj, directeur de publication du journal.

 

Première publication : 18/04/2012

  • AFGHANISTAN

    Vidéo des Marines : l'armée américaine a identifié deux des quatre soldats

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)