Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'armée américaine de nouveau embarrassée après la publication de photos

Vidéo par Marie NORMAND , Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2012

Des photos de soldats américains posant avec des cadavres afghans ont été publiées par le "Los Angeles Times" le 18 avril. La Maison Blanche et l'Otan ont condamné ces actes. Un nouveau dérapage qui fragilise les relations avec l'Afghanistan.

AFP - Le Los Angeles Times a publié mercredi des photos choc de soldats américains posant au côté de cadavres et de restes humains d'insurgés afghans, le Pentagone assurant qu'une enquête était en cours pour faire la lumière sur ces actes "inhumains".

Une photo montrant deux soldats américains en uniforme, dont un souriant au premier plan, près d'un corps, était mercredi en une du site internet du Los Angeles Times.

Cette photo "est l'une des 18 fournies au Times montrant des soldats américains posant avec des cadavres", explique le journal, qui affirme avoir reçu les photos d'un "soldat américain" qui souhaitait "attirer l'attention sur les problèmes de "discipline" et de "commandement".

Les précisions de notre correspondante à Kaboul

"Ces images ne représentent en rien les valeurs ou le professionnalisme de la vaste majorité des troupes américaines qui servent aujourd'hui en Afghanistan", a déploré dans un communiqué le secrétaire à la Défense américain, Léon Panetta.

"Une enquête qui pourrait déboucher sur des poursuites disciplinaires est en cours", a assuré M. Panetta, qui participait à Bruxelles à une réunion des ministres de la Défense de l'Otan.

Les soldats impliqués dans "cette conduite inhumaine" devront en répondre devant la justice militaire, a-t-il ajouté.

Selon le Los Angeles Times, des soldats de la 82e division aéroportée américaine se sont photographiés avec des restes de kamikazes afghans dans la province de Zaboul (sud-est) en 2010.

En février 2010, plusieurs soldats dépêchés pour relever les empreintes digitales, et tenter de prendre l'empreinte rétinienne d'un insurgé qui s'était fait exploser, se sont pris en photo alors que certains soulevaient les jambes déchiquetées.

Cette photo, également publiée sur le site internet du journal, montre des soldats souriants arborer les restes humains comme un trophée.

Quelques mois plus tard, des hommes de la même section se sont à nouveau photographiés avec des cadavres d'insurgés. Une photo montre notamment deux soldats posant en tenant la main d'un cadavre, majeur levé. Une autre montre un soldat serrer la main d'un homme barbu mort, rapporte le quotidien américain.

Cet incident "constitue une grave erreur de jugement de la part de plusieurs soldats qui ont agi en méconnaissance des valeurs de l'armée américaine", a réagi la force internationale de l'Otan (Isaf) dans un communiqué, dans lequel le chef de la coalition, le général américain John Allen, condamne lui aussi "fermement" les photos.

"L'Isaf dispose de régles strictes quant à la gestion des corps des ennemis et exige qu'ils soient traités le plus humainement possible", a assuré l'Isaf.

Cette affaire intervient à un moment délicat pour les forces de la coalition après l'épisode des exemplaires du Coran incinérés sur la base de Bagram (nord) qui avait conduit à plusieurs jours de manifestations violentes dans le pays, et l'équipée meurtrière du sergent américain Robert Bales, accusé d'avoir assassiné 17 villageois dans leur sommeil, dont de nombreux femmes et enfants.

Dans sa réaction, le chef du Pentagone s'est également dit "déçu" par la publication de ces photographies malgré les demandes du Pentagone.

"Le danger est que ces images soient utilisées par l'ennemi pour provoquer des violences contre les soldats américains et afghans", a-t-il expliqué, précisant que les forces américaines en Afghanistan avaient "pris des mesures" pour se protéger en cas d'incidents.

Le Los Angeles Times a de son côté mis en avant le devoir d'informer.

"Après un examen attentif, nous avons décidé que la publication d'une sélection représentative de photos permettrait de remplir notre obligation envers des lecteurs de couvrir avec impartialité et dynamisme tous les aspects de la mission américaine en Afghanistan", a expliqué Davan Maharaj, directeur de publication du journal.

 

Première publication : 18/04/2012

  • AFGHANISTAN

    Vidéo des Marines : l'armée américaine a identifié deux des quatre soldats

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)