Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'armée américaine de nouveau embarrassée après la publication de photos

Vidéo par Marie NORMAND , Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2012

Des photos de soldats américains posant avec des cadavres afghans ont été publiées par le "Los Angeles Times" le 18 avril. La Maison Blanche et l'Otan ont condamné ces actes. Un nouveau dérapage qui fragilise les relations avec l'Afghanistan.

AFP - Le Los Angeles Times a publié mercredi des photos choc de soldats américains posant au côté de cadavres et de restes humains d'insurgés afghans, le Pentagone assurant qu'une enquête était en cours pour faire la lumière sur ces actes "inhumains".

Une photo montrant deux soldats américains en uniforme, dont un souriant au premier plan, près d'un corps, était mercredi en une du site internet du Los Angeles Times.

Cette photo "est l'une des 18 fournies au Times montrant des soldats américains posant avec des cadavres", explique le journal, qui affirme avoir reçu les photos d'un "soldat américain" qui souhaitait "attirer l'attention sur les problèmes de "discipline" et de "commandement".

Les précisions de notre correspondante à Kaboul

"Ces images ne représentent en rien les valeurs ou le professionnalisme de la vaste majorité des troupes américaines qui servent aujourd'hui en Afghanistan", a déploré dans un communiqué le secrétaire à la Défense américain, Léon Panetta.

"Une enquête qui pourrait déboucher sur des poursuites disciplinaires est en cours", a assuré M. Panetta, qui participait à Bruxelles à une réunion des ministres de la Défense de l'Otan.

Les soldats impliqués dans "cette conduite inhumaine" devront en répondre devant la justice militaire, a-t-il ajouté.

Selon le Los Angeles Times, des soldats de la 82e division aéroportée américaine se sont photographiés avec des restes de kamikazes afghans dans la province de Zaboul (sud-est) en 2010.

En février 2010, plusieurs soldats dépêchés pour relever les empreintes digitales, et tenter de prendre l'empreinte rétinienne d'un insurgé qui s'était fait exploser, se sont pris en photo alors que certains soulevaient les jambes déchiquetées.

Cette photo, également publiée sur le site internet du journal, montre des soldats souriants arborer les restes humains comme un trophée.

Quelques mois plus tard, des hommes de la même section se sont à nouveau photographiés avec des cadavres d'insurgés. Une photo montre notamment deux soldats posant en tenant la main d'un cadavre, majeur levé. Une autre montre un soldat serrer la main d'un homme barbu mort, rapporte le quotidien américain.

Cet incident "constitue une grave erreur de jugement de la part de plusieurs soldats qui ont agi en méconnaissance des valeurs de l'armée américaine", a réagi la force internationale de l'Otan (Isaf) dans un communiqué, dans lequel le chef de la coalition, le général américain John Allen, condamne lui aussi "fermement" les photos.

"L'Isaf dispose de régles strictes quant à la gestion des corps des ennemis et exige qu'ils soient traités le plus humainement possible", a assuré l'Isaf.

Cette affaire intervient à un moment délicat pour les forces de la coalition après l'épisode des exemplaires du Coran incinérés sur la base de Bagram (nord) qui avait conduit à plusieurs jours de manifestations violentes dans le pays, et l'équipée meurtrière du sergent américain Robert Bales, accusé d'avoir assassiné 17 villageois dans leur sommeil, dont de nombreux femmes et enfants.

Dans sa réaction, le chef du Pentagone s'est également dit "déçu" par la publication de ces photographies malgré les demandes du Pentagone.

"Le danger est que ces images soient utilisées par l'ennemi pour provoquer des violences contre les soldats américains et afghans", a-t-il expliqué, précisant que les forces américaines en Afghanistan avaient "pris des mesures" pour se protéger en cas d'incidents.

Le Los Angeles Times a de son côté mis en avant le devoir d'informer.

"Après un examen attentif, nous avons décidé que la publication d'une sélection représentative de photos permettrait de remplir notre obligation envers des lecteurs de couvrir avec impartialité et dynamisme tous les aspects de la mission américaine en Afghanistan", a expliqué Davan Maharaj, directeur de publication du journal.

 

Première publication : 18/04/2012

  • AFGHANISTAN

    Vidéo des Marines : l'armée américaine a identifié deux des quatre soldats

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)