Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

En savoir plus

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

Afrique

Première visite officielle de Macky Sall en France

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Steven JAMBOT

Dernière modification : 18/04/2012

Actuellement en visite en France, le nouveau président sénégalais Macky Sall doit rencontrer Nicolas Sarkozy, mercredi à 13 h dans l'enceinte de l'Élysée. Au menu du jour : la coopération, économique et militaire, entre Paris et Dakar.

Il s’agit de la première visite officielle en France du nouveau président sénégalais. Vainqueur de la présidentielle du 25 mars dernier, Macky Sall participera à un déjeuner, ce mercredi à 13 au palais de l’Élysée, avec Nicolas Sarkozy. Au programme : un entretien consacré "au développement de la coopération franco-sénégalaise", selon le communiqué de l'Élysée, alors que le Dakar a besoin de près de 300 millions d'euros pour répondre aux besoins immédiats de son économie.

Portrait de Macky Sall

Le choix de l'Hexagone pour un premier voyage officiel hors du continent africain n’est pas anodin. Ancienne puissance coloniale, la France est le premier partenaire économique du Sénégal. Paris est le premier fournisseur du Sénégal, mais aussi son premier bailleur de fonds : la France demeure le premier donateur bilatéral avec 131 millions d’euros net d’aide au développement en 2008, et 101 millions en 2009.

Une coopération "dans tous les domaines"

En outre, Nicolas Sarkozy avait été l’un des premiers à saluer l’élection de Macky Sall - et l’acceptation par Abdoulaye Wade de sa défaite - comme une "très bonne nouvelle pour l’Afrique en général et le Sénégal en particulier". Lors de l’investiture du nouveau chef d'État sénégalais, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, avait rappelé : "Nous allons continuer de coopérer dans tous les domaines."

Officiellement, l’objet de ce déplacement est la signature d’un nouvel accord de défense. Depuis le départ, en août 2011, de 900 des 1 200 soldats français stationnés à Dakar, le Sénégal est redevenu maître de la sécurité sur son territoire et aucun nouvel accord bilatéral de défense n’est intervenu depuis. Lors de cet entretien, il sera sans doute question de l’appui financier que la France peut apporter au pays dans un nouveau contexte politique.

Le président élu s’est déplacé avec son ministre des Affaires étrangères, Alioune Badara Cissé, celui de l’Économie et des Finances, Amadou Kane, ainsi que celui des Forces armées, Augustin Tine. Côté français, François Baroin, ministre de l’Économie et des Finances, ainsi que Henri de Raincourt, en charge de la Coopération, seront présents.

Un intérêt double

Les réactions au Sénégal après l'élection de Macky Sall

Hormis la nécessité de trouver 300 millions d'euros pour le président sénégalais, cette rencontre revêt un intérêt particulier pour les deux chefs d'État. Le président Macky Sall, qui s'était engagé durant la campagne à réduire les prix des produits alimentaires de base, se trouve confronté à des revendications sociales en ce sens alors que, ces dernières semaines, les prix des denrées de première nécessité, dont le riz et l'huile, a augmenté.

Pour Nicolas Sarkozy, cette visite tombe à pic en cette période électorale et peut ainsi lui permettre de soigner son image auprès des indécis à quelques jours du premier tour de la présidentielle. La position géopolitique du Sénégal dans une région en pleine crise (coup d’État et menace de partition du Mali ; coup d’État en Guinée-Bissau) en fait potentiellement un acteur-clé sur le plan diplomatique au Sahel, confronté en outre à la prolifération d’Al-Qaida au Maghreb islamique. Aux portes du Sénégal...

 

Première publication : 18/04/2012

  • SÉNÉGAL

    Le chanteur Youssou N'Dour nommé ministre de la Culture et du Tourisme

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    Macky Sall officiellement investi président du Sénégal

    En savoir plus

  • SÉNÉGAL

    D'importants défis attendent le président élu Macky Sall

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)