Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 19/04/2012

"Rien n'est jamais perdu ni gagné d'avance"

Presse française, Jeudi 19 avril. Au menu de la presse française ce matin, la veillée d’armes chez les 10 candidats à la présidentielle. A J-3, l’inquiétude, l’angoisse, et l’espoir.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse française avec le quotidien gratuit 20 minutes, qui propose comme plusieurs journaux ce matin de livrer les grandes lignes des programmes des 10 candidats.

Plus que trois jours avant le premier tour, et comme sans doute un électeur averti en vaut deux, voici donc, dans 20 minutes, les principales propositions des candidats.

Présidentielle, demandez le programme! C’est aussi au menu du Parisien, qui propose un comparatif agrémenté d’un décryptage et d’un chiffrage, la palme de l’originalité étant sans doute à décerner à Jacques Cheminade, de Solidarité et Progrès, qui propose notamment de faire de l’industrialisation de la lune une «priorité».

Il faut dire que pour le moment, beaucoup d’inconnues pèsent toujours sur le premier tour, puisqu’un Français sur quatre dit ne pas s’être encore décidé. 23 % des Français ne sauraient pas encore pour qui voter - c’est en tout cas ce que disent les sondages, et c’est à la Une ce matin du Figaro. Bref, tout cela pourrait créer la surprise dimanche soir.

Une surprise qui profiterait à qui? Pour Libération, elle pourrait venir du côté du Front national. Le journal titre ce matin sur «la menace» d’un score de Marine Le Pen  comparable à celui de son père, Jean-Marie, en 2002. D’après Libé, la campagne jugée «très à droite» de Nicolas Sarkozy ne serait pas parvenue à entamer le poids électoral de l’extrême-droite, mais aussi parce que le Front National aurait réussi sa mue. Marine Le Pen serait parvenue à «donner l’illusion d’un nouveau FN».

Une campagne de dédiabolisation qui a fait de nouveaux convertis, rencontrés par Libération au Zénith de Paris, mardi soir. Des ralliés qui n’assument pas toujours, et qui disent se sentir parfois «comme des étrangers dans (leur) pays».

Marine Le Pen qui est pour le moment en tout cas au coude-à-coude avec Jean-Luc Mélenchon. Le candidat du Front de gauche qu’on retrouve, comme tous les matins, à la Une de l’Humanité. Le journal rappelle que le candidat à donné un ultime rendez-vous à ses sympathisants ce soir, à la Porte de Versailles à Paris.

Jean-Luc Mélenchon a accordé un entretien, également, au quotidien économique les Echos, où il parle de ce qu’il compte faire après dimanche soir: «Je ne suis pas candidat pour être le Premier ministre de François Hollande, mais pour conquérir le pouvoir, tout le pouvoir».

Du côté des favoris, Nicolas Sarkozy et François Hollande, la possibilité d’une surprise dimanche soir serait par espérée par l’un, redoutée par l’autre. Une ambiance de veillée d’armes sur laquelle revient le Parisien, qui raconte qu’entre les mauvais sondages et les défections, la résignation serait en train de gagner le camp présidentiel.

Du côté des socialistes, et de Libération, on parle ce matin de l’inquiétude qui aurait saisi le camp de François Hollande. Son entourage dit craindre la dispersion voire démobilisation des électeurs de gauche, et tenterait désormais de dramatiser le scrutin de dimanche.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus