Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

France : vent de fronde sur La République En Marche

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Helen Mirren, "queen" du cinéma britannique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Avignon s’offre Leopold Sédar Senghor

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 19/04/2012

"Les moyens que nous employons et les buts que nous poursuivons"

Presse internationale, Mercredi 18 avril 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la poursuite de la répression en Syrie, malgré les efforts de la diplomatie pour faire cesser les violences, le scandale des photos publiées par le LA Times, et le grand prix de Bahreïn.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale avec la poursuite de la répression en Syrie, malgré les engagements pris par le régime, et l’arrivée d’une dizaine d’observateurs de l’Onu.

Je vous propose de commencer avec un reportage du journal The Times, qui est allé à la rencontre de déserteurs de l’armée syrienne, une vingtaine d’hommes qui ont trouvé refuge à la frontière turque, et qui demandent tout simplement aujourd’hui: «Où est l’Occident? Pourquoi le monde ne vient-il pas en aide aux insurgés?». Le désarroi de soldats qui ont risqué leur vie en abandonnant l’armée de Bachar El Assad, et qui disent n’avoir reçu pour se battre contre lui ni moyens de communication, ni aide médicale. Seules quelques armes, expliquent-ils, leur sont parvenues. Des soldats qui disent aussi leur colère devant les palabres sans fin de la diplomatie, qu’ils jugent incapable de venir à bout de l’intransigeance de Bachar El Assad.

L’opposition syrienne qui tente toujours, et malgré tout, de faire entendre sa voix et de mobiliser la communauté internationale via internet et les réseaux sociaux. Le site Foreign Policy rappelle que des centaines de Syriens continuent de manifester quotidiennement, et pacifiquement, leur opposition au régime, et rappelle le dernier message envoyé par Rima Dali, où elle déclarait: «les moyens que nous employons pour parvenir à notre but doivent rester aussi purs que le but que nous poursuivons».

A voir également ce matin, le scandale provoqué par la diffusion, dans le Los Angeles Times, de photographies de soldats américains de l’Otan, photographies qui les montrent souriants devant les cadavres d’insurgés afghans. Ce sont des photos, rapporte ce matin The Washingotn Post, que le LA Times a publiées en dépit de l’avis du Pentagone. Le journal prend la défense de ses confrères en expliquant que la guerre en Afghanistan a coûté plus de 500 milliards de dollars aux Etats-Unis depuis 10 ans, et que les Américains sont en droit de savoir ce qui s’y passe réellement.

Publier ces photos, en vertu de la responsabilité d’informer les citoyens et malgré les pressions de l’armée américaine, c’est d’ailleurs de cette façon que le LA Times justifie ce matin sa décision. Le journal persiste et signe, et  écrit que ces images montrent le manque de discipline et les lacunes dans le commandement des troupes américaines en Afghanistan.

The Guardian
préfère quant à lui parler de la vérité  «inconvenante» révélées par ces photos: celle d’une «occupation immorale» - une occupation que le journal décrit comme la vraie responsable de la violence dans le pays.

Il est également question ce matin de la tenue du grand prix de Bahrein. Le début de la compétition de Formule 1 est prévu pour dimanche, malgré la poursuite de la contestation dans le pays. Une contestation majoritairement chiite, on le rappelle, mais pas seulement, et qui n’est pas parvenue depuis un an à faire accepter au roi, sunnite, des réformes de fond. Le week-end  prochain sera donc l’occasion ou jamais pour elle de se faire entendre, et de dénoncer les conditions de détention de plusieurs opposants bahreïnis. Un contexte qui amène ce matin The Guardian à dénoncer «la décision de maintenir malgré tout la course dimanche», pour des raisons purement économiques.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/07/2017 REVUE-DE-PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 27 juillet, le tollé provoqué par la décision de Donald Trump d'interdire l'accès des transgenres à l'armée, mais aussi la...

En savoir plus

27/07/2017 REVUE-DE-PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

À la Une de la presse française ce jeudi, les projets de loi sur la moralisation de la vie publique sur lesquels planent l'ombre des "lobbys", mais aussi la fermeté de l’État...

En savoir plus

26/07/2017 REVUE-DE-PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

Au menu de cette revue de presse internationale, les critiques de la presse américaine après le vote actant l'ouverture des débats sur l'abrogation de l'Obamacare aux États-Unis....

En savoir plus

26/07/2017 REVUE-DE-PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

Au menu de cette revue de presse française du mercredi 26 juillet, Emmanuel Macron, en faiseur de paix, "réconcilie les libyens". À l'Assemblée nationale, les critiques...

En savoir plus

25/07/2017 Jérusalem

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

Dans la revue de presse internationale, le gendre de Trump Jared Kushner nie des "collusions" avec les Russes, les autorités israéliennes font marche arrière sur l'esplanade des...

En savoir plus