Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

Moyen-orient

Une vague d'attentats touche plusieurs villes irakiennes

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/04/2012

Au moins 36 personnes ont été tuées et une centaines d'autres blessées dans une série d'attentats perpétrés jeudi, notamment à Bagdad, Kirkouk et Samarra. Ces attaques ont principalement pris pour cible les forces de sécurité irakiennes.

REUTERS - Une vingtaine d'attentats ont frappé jeudi matin Bagdad et plusieurs villes d'Irak, faisant au moins 36 morts et une centaine de blessés, selon des sources policières et médicales.

L'attentat le plus spectaculaire s'est produit à Kirkouk, dans le nord du pays, où deux voitures piégées ont explosé au passage de patrouilles de police. On recense huit morts et 26 blessés.

A Bagdad, six explosions ont visé des quartiers majoritairement chiites de la capitale, à Amil, Kadhimiya, Zaafaraniya et dans le secteur de Palestine Street.

Les bombes, dissimulées sur les bas côtés de rues, ont surtout frappé des ouvriers et des membres des forces de sécurité.

C'est dans le quartier de Kadhimiya qu'a eu lieu l'attentat le plus meurtrier au cours duquel l'explosion d'une voiture piégée a tué cinq personnes et en a blessé 24.

Dans le quartier de Haïfa, une seconde voiture piégée a explosé au moment où le convoi du ministre de la Santé passait à sa hauteur. Deux civils ont été tués et quatre agents de sécurité accompagnant le ministre blessés.

Au total, le bilan dans la capitale irakienne fait état de 15 morts et 61 blessés.
Bakouba, Samarra, Mossoul et Tadji figurent parmi les autres villes visées par cette vague d'attentats qui a pris pour cibles prioritaires les forces de sécurité irakiennes.

Dans la province d'Anbar (ouest) majoritairement sunnite, deux voitures piégées ont fait quatre morts et dix blessés à Ramadi. A Falloudja, l'explosion d'une bombe a fait quatre blessés.

Si le niveau général de violences a baissé après les violences confessionnelles de 2006-2007 entre sunnites et chiites qui avaient poussé le pays au bord de la guerre civile, l'Irak reste le théâtre d'attentats et d'assassinats quotidiens.

Lundi, quatre paysans chiites ont été assassinés au nord de Bagdad. Vendredi dernier, ce sont sept pèlerins chiites qui ont été abattus.

Première publication : 19/04/2012

  • IRAK

    Série d'attentats meurtriers dans plusieurs villes d'Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Une vingtaine de policiers tués dans des attaques à Haditha

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Al-Qaïda revendique la vague d'attentats perpétrée jeudi en Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)