Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaza au bord de l'asphyxie, selon la Banque mondiale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Quelle stratégie face à l'organisation de l'Etat islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'Etat Islamique : pourquoi la coalition échoue-t-elle ? (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : la Belgique arrêtera son aide directe en cas de 3è mandat de Pierre Nkurunziza

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une histoire de fou" : la mémoire du génocide arménien au cinéma

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Palmyre en danger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : David Letterman fait ses adieux au "Late Show"

En savoir plus

POLITIQUE

François Bayrou : "Je n’ai jamais souhaité que l’on bombarde Bachar Al-Assad"

En savoir plus

Amériques

Deux Ouïghours chinois libérés de Guantanamo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2012

Pour la première fois depuis quinze mois, des prisonniers - deux Ouïghours chinois - ont été libérés jeudi de la prison de Guantanamo. Ils sont restés emprisonnés plus de 10 ans sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre eux.

REUTERS - Deux Ouïghours chinois ont été libérés de la base militaire américaine de Guantanamo, à Cuba, et ont été transférés au Salvador, a annoncé jeudi le Pentagone.

Il s'agit de la première libération de prisonniers de Guantanamo depuis quinze mois.

Les deux hommes, dont les identités n'ont pas été dévoilées, sont restés en détention plus d'une décennie, sans charge. Un tribunal américain à Washington avait estimé qu'il n'y avait aucune raison de les incarcérer et avait ordonné leur libération en 2008.

Pékin a demandé aux autorités américaines le transfert des deux Ouïghours, musulmans turcophones, en Chine, mais Washington a refusé, expliquant qu'ils risquaient d'être persécutés.

On dénombre désormais 169 prisonniers soupçonnés de terrorisme à Guantanamo, contre 245 en janvier 2009, date à laquelle Obama est entré à la Maison blanche.

Le président démocrate n'a pas été en mesure de tenir sa promesse de fermer le centre pénitentiaire et d'en transférer les détenus dans différentes prisons aux Etats-Unis.

La plupart des Ouïghours présents à Guantanamo ont été capturés près de la frontière pakistano-afghane à la fin de l'année 2001. Ceux qui ont été libérés ont trouvé refuge en Suisse, aux Bermudes, en Albanie et à Palau, dans le Pacifique.

Première publication : 20/04/2012

  • ÉTATS-UNIS

    La justice militaire veut la peine de mort pour les accusés du 11-Septembre

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Une juge d'instruction française demande à pouvoir enquêter à Guantanamo

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    De nouvelles révélations de WikiLeaks sur Guantanamo inquiètent Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)