Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Amériques

Deux Ouïghours chinois libérés de Guantanamo

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2012

Pour la première fois depuis quinze mois, des prisonniers - deux Ouïghours chinois - ont été libérés jeudi de la prison de Guantanamo. Ils sont restés emprisonnés plus de 10 ans sans qu'aucune charge n'ait été retenue contre eux.

REUTERS - Deux Ouïghours chinois ont été libérés de la base militaire américaine de Guantanamo, à Cuba, et ont été transférés au Salvador, a annoncé jeudi le Pentagone.

Il s'agit de la première libération de prisonniers de Guantanamo depuis quinze mois.

Les deux hommes, dont les identités n'ont pas été dévoilées, sont restés en détention plus d'une décennie, sans charge. Un tribunal américain à Washington avait estimé qu'il n'y avait aucune raison de les incarcérer et avait ordonné leur libération en 2008.

Pékin a demandé aux autorités américaines le transfert des deux Ouïghours, musulmans turcophones, en Chine, mais Washington a refusé, expliquant qu'ils risquaient d'être persécutés.

On dénombre désormais 169 prisonniers soupçonnés de terrorisme à Guantanamo, contre 245 en janvier 2009, date à laquelle Obama est entré à la Maison blanche.

Le président démocrate n'a pas été en mesure de tenir sa promesse de fermer le centre pénitentiaire et d'en transférer les détenus dans différentes prisons aux Etats-Unis.

La plupart des Ouïghours présents à Guantanamo ont été capturés près de la frontière pakistano-afghane à la fin de l'année 2001. Ceux qui ont été libérés ont trouvé refuge en Suisse, aux Bermudes, en Albanie et à Palau, dans le Pacifique.

Première publication : 20/04/2012

  • ÉTATS-UNIS

    La justice militaire veut la peine de mort pour les accusés du 11-Septembre

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Une juge d'instruction française demande à pouvoir enquêter à Guantanamo

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    De nouvelles révélations de WikiLeaks sur Guantanamo inquiètent Washington

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)