Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

Economie

La justice allemande contraint YouTube à faire le tri

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/04/2012

Un tribunal de première instance allemand a demandé au site YouTube de mettre en place des filtres afin d'éviter que des vidéos contrevenant aux droits d'auteur.

AFP - La justice allemande a exigé vendredi du site de diffusion de vidéo YouTube, propriété de Google, qu'il efface de ses serveurs des vidéos musicales dont les droits sont protégés en Allemagne par la société de droits d'auteur.

Selon la loi allemande, YouTube encourt une amende pouvant atteindre 250.000 euros pour chaque vidéo qu'elle persisterait à diffuser sans autorisation.

La Gema, équivalent allemand de la Sacem en France qui gère la protection des oeuvres musicales, avait réclamé devant un tribunal de Hambourg (nord) que 12 clips vidéos soient rendus inaccessibles par YouTube.

Mais le jugement en première instance de Hambourg - très attendu par l'industrie musicale et internet et qui reste susceptible d'appel - ne porte que sur sept titres, cinq autres étant depuis introuvables sur YouTube.

Ce jugement pourrait avoir des conséquences importantes pour YouTube s'il doit un jour payer des droits pour tous les vidéoclips postés sur son site.

"YouTube doit prendre des mesures pour empêcher à l'avenir des violations de droits", a insisté l'avocate de Gema, Kerstin Bäcker.

Les deux parties étaient liées jusqu'en 2009 par un accord qui n'avait pas été renouvelé. La Gema souhaitait, par la suite, être payée au visionnage, 12 centimes d'euros par clic. YouTube, qui versait une somme forfaitaire, avait jugé cette demande trop goumande.

"J'espère que la Gema va maintenant revenir à la table des négociations", a commenté pour sa part Kay Oberbeck, porte-parole de Google Deutschland.

Première publication : 20/04/2012

  • INTERNET

    Les fondateurs de YouTube mettent la main sur Delicious

    En savoir plus

  • TENNIS

    Le tennis féminin se met à la télé-réalité sur Internet

    En savoir plus

  • INTERNET

    YouTube déclare la guerre au terrorisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)