Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un avion de ligne s'écrase près d'Islamabad faisant 127 morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/04/2012

Aucun survivant n'a été retrouvé après le crash d'un Boeing 737 pris dans un violent orage près d'Islamabad vendredi. L'appareil, d'une compagnie pakistanaise privée, transportait 127 personnes.

AFP - Un avion de ligne d'une compagnie pakistanaise privée, transportant 127 personnes, s'est écrasé vendredi près d'Islamabad après avoir été pris dans un violent orage et il n'y a apparemment pas de survivants, selon les autorités.

Le Boeing 737 de la compagnie Bhoja en provenance de Karachi (sud) a explosé au sol en début de soirée dans un champ alors qu'il s'apprêtait à atterrir à l'aéroport d'Islamabad, situé à Rawalpindi, dans les faubourgs de la capitale.

L'appareil transportait 127 personnes --121 passagers, dont onze enfants, et six membres d'équipage-- selon une liste de vol fournie par la compagnie.

"Il n'y a aucune chance qu'il y ait des survivants, sauf miracle. L'avion est totalement détruit", a déclaré à l'AFP un responsable de la police locale, Fazl Akbar, sur les lieux de l'accident.

Jusqu'à présent 110 corps ont été récupérés sur le site de l'accident, a indiqué aux journalistes le général de brigade Sarfraz Ali, qui dirige les opérations de recherche. "Nous ne pouvons pas les identifier parce que certains corps ne sont pas reconnaissables" a-t-il ajouté.

L'avion s'est écrasé près du village de Hussain Abad, dans une zone agricole.

"Le temps était très mauvais, il y avait de la grêle et des éclairs. Le pilote a perdu le contrôle de l'avion qui a percuté le sol. L'appareil a explosé sous le choc et s'est transformé en une boule de feu", a raconté un responsable de l'armée pakistanaise, le capitaine Arshad Mahmood.

Sur place, des restes humains, des taches de sang et divers objets (vêtements, chaussures, bijoux) appartenant aux passagers étaient éparpillés dans un rayon d'environ deux kilomètres, selon le général de brigade Sarfraz Ali.

"Nous allons continuer notre travail dans la nuit et espérons en avoir terminé d'ici 24 heures", a déclaré le général Ali dans la soirée, alors que l'armée bouclait la zone imprégnée d'une forte odeur de brûlé.

L'avion devait atterrir à 18h50 à l'aéroport d'Islamabad. "La tour de contrôle a perdu le contact avec lui à 18h40, et l'accident a eu lieu peu après", a indiqué une source aéroportuaire.

L'appareil "s'est écrasé dans un énorme fracas", a déclaré Jaffer Hussain, témoin des faits.

Selon lui, "le pilote a peut-être tenté d'atterrir dans un champ", mais "l'avion a percuté des arbres et a explosé". "Je me suis enfui en courant. Lorsque je me suis retourné, l'avion était en feu", a expliqué ce témoin.

A l'aéroport d'Islamabad, les proches des passagers étaient sous le choc et en pleurs. "J'étais venu chercher mon fils Sajjad et ma belle-fille Sania qui se sont mariés il y a dix jours", a raconté un vieil homme secoué par des sanglots.

Aucun Français ne se trouvait parmi les passagers, a précisé à l'AFP un responsable de l'ambassade de France à Islamabad.

Bhoja Air avait repris en mars ses vols intérieurs entre Islamabad et Karachi avec plusieurs Boeing 737 et prévoyait de desservir prochainement d'autres grandes villes du pays telles Sukkur (sud), Multan (centre) et Lahore (est).

La compagnie avait été contrainte par l'autorité pakistanaise de l'aviation civile à suspendre ses vols en 2000 en raison de difficultés financières.

En juillet 2010, un Airbus A321 de la compagnie privée locale Airblue s'était écrasé sur les collines de Margalla, à proximité d'Islamabad, causant la mort des 152 personnes à bord, alors qu'il pleuvait et que la visibilité sur la capitale était très réduite.

L'accident d'avion de ligne le plus meurtrier de l'histoire de l'aviation pakistanaise remonte à 1992, lorsqu'un Airbus A300 de la compagnie publique Pakistan International Airlines (PIA) s'est écrasé dans des collines à l'approche de Katmandou, la capitale népalaise, faisant 167 morts.

Première publication : 21/04/2012

  • NÉPAL

    Un avion de tourisme s'écrase près de Katmandou, 19 morts

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Une erreur de l'équipage serait à l'origine du crash du vol AF 447

    En savoir plus

  • SINGAPOUR

    Second incident moteur pour un avion de la compagnie australienne Qantas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)