Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

Moyen-orient

Le Grand Prix de Formule 1 maintenu en dépit des violences

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/04/2012

Des manifestants hostiles à la famille royale et des forces de sécurité se sont affrontés dans la nuit de samedi à dimanche dans des villages chiites, situés à proximité du circuit de Sakhir où se déroule ce dimanche le Grand Prix de Formule 1.

AFP -Des affrontements parfois violents ont opposé dans la nuit des manifestants aux forces de sécurité près de plusieurs villages chiites à Bahreïn, non loin du circuit de Sakhir, où doit se dérouler dimanche le Grand Prix de Formule 1, ont rapporté des témoins.

Des dizaines de manifestants, certains cagoulés, ont scandé des slogans hostiles au

régime avant de se heurter aux forces de sécurité, déployées massivement autour de leurs villages.

Malgré ce déploiement sécuritaire, notamment sur les axes routiers menant au circuit de Sakhir, des jeunes ont réussi à bloquer brièvement des routes en mettant le feu à des pneus ou à des bennes à ordures, selon les témoins.

Dans certains villages comme Malkiya, Karzakan, Sadad et Damistan, des manifestants ont brandi des banderoles proclamant "Non à la Formule du sang", le slogan d'une campagne de "trois jours de colère" lancée par le mouvement des "Jeunes du 14 février", un collectif radical, à l'occasion du Grand Prix.

Aux bombes lacrymogènes et grenades assourdissantes tirées par la police, les manifestants ont répliqué en lançant des pierres et des cocktails Molotov, ont expliqué les témoins, sans pouvoir fournir de bilan de ces affrontements.

Samedi matin, l'opposition chiite qui réclame depuis plus d'un an des réformes de fond dans ce petit royaume dirigé par une dynastie sunnite avait annoncé la mort d'un manifestant dans la nuit, le premier dans les rassemblements en marge du GP.

En revanche, la police a réussi à bloquer les accès au centre de Manama pour empêcher une manifestation prévue samedi soir à l'appel des militants des droits de l'Homme, selon des habitants.

Plusieurs femmes en abaya noire, l'habit traditionnel, ont tenté en vain de s'approcher, par petits groupes, vers le lieu de la manifestation, qui visait à dénoncer le GP de Formule 1 et à réclamer la libération d'Abdel Hadi al-Khawaja, un militant condamné à la prison à vie et en grève de la faim depuis plus de deux mois.

Malgré la multiplication des manifestations à l'occasion du GP de F1, le roi de Bahreïn Hamad Ben Issa Al-Khalifa s'est félicité dimanche du maintien de la course, annulée l'année dernière à cause des troubles, et réaffirmé son engagement à mener des réformes politiques.

Première publication : 22/04/2012

  • FORMULE 1

    Soulagement à Manama après la confirmation du GP de Bahreïn ‎

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    L'Allemand Nico Rosberg et Mercedes triomphent au Grand Prix de Chine

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    L'Espagnol Fernando Alonso victorieux du Grand Prix de Malaisie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)