Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bain de sang à Alep"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE toujours au chevet des marchés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fumée tue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Election présidentielle au Ghana : le dépouillement a commencé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

PISA: la France championne des inégalités ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Éducation : zéro pointé pour la France ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Éducation : zéro pointé pour la France ? (partie 1)

En savoir plus

FACE À FACE

Manuel Valls candidat : et maintenant ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 24/04/2012

"Une tache sur la démocratie"

Presse internationale, 24 avril 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, l’analyse des résultats du premier tour de la présidentielle française, et de la percée historique du Front National.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

La presse internationale revient elle aussi largement ce matin sur les résultats du premier tour de la présidentielle française.

On commence avec The Independent, qui consacre sa Une au retour de la peur dans la zone euro - peur des marchés face à l’incertitude et aux dissensions au sujet des politiques d’austérité. Des dissensions aux Pays-Bas, mais aussi en France, où François Hollande s’est engagé à renégocier le pacte budgétaire européen, s’il est élu. The Independent, qui rappelle que Nicolas Sarkozy a opté pour une stratégie agressive consistant à taxer son rival socialiste de lâcheté et choisi, également, de jouer la carte de l’extrême-droite pour assurer sa survie politique.

La percée historique du FN vue cette fois de Berlin, c’est à lire du côté de Der Spiegel, qui présente le parti de Marine Le Pen comme «le» gagnant du vote de dimanche. Outre-Rhin, le score sans précédent du FN inquiète beaucoup les commentateurs. Certains évoquent mêe ses résultats comme une «tache» sur la démocratie française. Pour la plupart en tout cas, la victoire de François Hollande ne fait désormais plus guère de doute, à condition toutefois qu’il ne commette pas de faux pas. La presse allemande qui est également assez d’accord pour reconnaître la ténacité du candidat Sarkozy.

Nicolas Sarkozy dont la stratégie est évoquée à la Une du quotidien belge Le Soir, avec ce titre: «Sarkozy: jusqu’où se Lepéniser ?». Un dilemme que le journal résume par cette question: le candidat de l’UMP peut-il parvenir à muscler son discours à droite, sans toutefois s’aliéner le centre ?

Du côté du Guardian, on s’interroge sur ce que va être désormais la stratégie de Marine Le Pen. La patronne du FN a renvoyé dos à dos, hier soir, Nicolas Sarkozy et François Hollande. Ses électeurs, explique le journal, ne voteront certainement pas comme un seul homme pour Nicolas Sarkozy au second tour. Et d’ailleurs, rappelle le journal, il est peu probable que Marine Le Pen les invite à le faire le 1er mai prochain. La candidate qui a surtout dans sa ligne de mire les législatives de juin prochain.

La patronne du FN aspirerait, désormais, à s’imposer à la tête de la droite française, d’après El Pais
. Pour le journal, c’est un scénario qu’elle pourrait envisager plus sérieusement en cas de défaite de Nicolas Sarkozy. Le président sortant qu’El Pais rend pour partie responsable de l’ascension du FN, en écrivant que lorsqu’un chef de l’Etat se met au niveau de son extrême-droite, en attaquant tous les jours les accords de Schengen, les immigrés, Bruxelles, ou la viande halal, en pensant que ce sera rentable, lorsqu’un chef de l’Etat opte pour cette stratégie, il finit par légitimer l’extrême droite, et en l’occurrence le Front national.

Le score élevé du FN en France qui est finalement dans l’air du temps, et au diapason de la montée des populismes en Europe. C’est l’analyse que livre ce matin The Guardian
, qui revient sur la façon dont les partis d’extrême-droite - en France, mais aussi en Autriche, et aux Pays-Bas - capitalisent aujourd’hui sur la question de l’immigration et sur les peurs de l’eurozone.

Une analyse partagée le Corriere della Sera, qui étrille pour sa part les «bureaucrates» européens, accusés d’imposer des mesures d’austérité que les citoyens ne comprennent pas.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"La France, championne des inégalités scolaires"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, les résultats de la dernière enquête Pisa, l’étude de référence sur l’éducation que l’OCDE dévoile tous les trois...

En savoir plus

06/12/2016 Revue de presse française

"Les yeux doux de Manuel Valls"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 6 décembre, l’officialisation de la candidature de Manuel Valls à la primaire de la gauche, dans un contexte de concurrence...

En savoir plus