Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Amériques

La justice chilienne ordonne l'ouverture du testament de Pinochet

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/04/2012

Le tribunal civil de Santiago a ordonné l'ouverture du testament de l'ancien dictateur Augusto Pinochet, décédé en 2006. Objectif : déterminer l'origine de sa fortune estimée à 26 millions de dollars.

AFP - La justice chilienne a ordonné l'ouverture du testament d'Augusto Pinochet, décédé fin 2006, au centre d'une enquête pour déterminer l'origine de la fortune de l'ancien dictateur, estimée à 26 millions de dollars, a indiqué mardi une source judiciaire à l'AFP.

Une magistrate du tribunal civil de Santiago "a ordonné l'ouverture du testament de Pinochet", décédé le 10 décembre 2006, a expliqué cette source, sous couvert d'anonymat.

Ce document se trouve entre les mains d'un notaire de Santiago du Chili, qui, en présence de deux témoins, seront les seules personnes présentes lors de sa lecture.

La famille de l'ancien dictateur - sa veuve et ses cinq enfants - ne seront pas présents.

Saisie par la justice, et afin d'éviter des problèmes en raison du possible favoritisme de l'ancien dictateur, sa famille n'a jamais consulté le document.

"Les enfants n'ont aucun intérêt à ouvrir quelque chose qui est sous saisie. De plus, cela pourrait nous causer des problèmes, comme le fait que l'un reçoive plus que d'autres, ce qui est probable", avait commenté sa fille aînée, Lucia, dans la presse locale fin 2011.

La fortune d'Augusto Pinochet est estimée à 26 millions de dollars, dont 20 déposés sur des comptes bancaires à l'étranger. Le reste est constitué de biens immobiliers et d'argent déposé au Chili. Tout a été saisi par la justice, qui espère récupérer un maximum des fonds pour payer des retards d'impôts et financer d'éventuelles indemnisations de victimes de la dictature (1973-1990).

La famille de l'ex dictateur assure qu'elle fait face à une situation économique précaire et sa fille Jacqueline a raconté dans la presse devoir vendre ses bijoux et ses meubles pour survivre.

Après la mort du général, à 91 ans, sa famille a adopté un profil bas. L'ancien dictateur, décédé alors qu'il était poursuivi par la justice, n'a jamais été condamné pour les 3.000 morts et disparus de son régime

Première publication : 24/04/2012

  • CHILI

    La France juge la dictature d'Augusto Pinochet à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)