Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Economie

Apple double son bénéfice trimestriel et remercie les Chinois

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 25/04/2012

La forte progression des ventes d’iPhone et d’iPad, notamment en Chine, a permis à Apple d’accroître son bénéfice trimestriel de 97 %. Des résultats qui déjouent, à nouveau, les pronostics les plus optimistes des marchés financiers.

Bis repetita. Comme c'est le cas depuis le mois de septembre 2010, Apple défie une fois encore les pronostics des analystes financiers et annonce des résultats financiers bien au-delà des attentes des marchés financiers pour le deuxième trimestre. Le petit père du peuple des iPhone et autres iPad a, en effet, enregistré un chiffre d’affaires de 39,19 milliards de dollars (29,6 milliards d’euros) lors de ces trois derniers mois, alors que les investisseurs s’attendaient, au mieux, à ce que celui-ci atteigne 36,63 milliards de dollars. Le bénéfice net de l’entreprise a donc explosé de 97 % en un an, atteignant 11,6 milliards de dollars. Le groupe, plus forte valorisation boursière de Wall Street, est désormais assis sur un trésor de 110 milliards de dollars de réserves financières.

Apple fait toujours mieux que prévu

"C’est le deuxième meilleur trimestre que nous avons jamais connu”, assure Tim Cook, le PDG d’Apple, dans un communiqué publié après l'annonce de ces résultats. Le géant de Cupertino n’avait fait mieux que lors des dernières fêtes de fin d’année. Ces bons résultats trimestriels sont dus aux ventes d’iPhone, en progression de 88 % en un an, et d’iPad, qui ont, elles, progressées de 151 % sur la même période. “Nous sommes ravis d’avoir écoulé 35 millions d’iPhone et presque 12 millions d’iPad dans le monde durant cet exercice”, s’est réjoui Tim Cook.

Le rêve chinois

Ce trimestre aux couleurs des smartphones et des tablettes tactiles confirme aussi l’importance des consommateurs chinois dans le paysage financier d'Apple. En Chine, les ventes de produits de la marque à la pomme ont rapporté 7,9 milliards de dollars, soit près de 20 % du chiffre d’affaires mondial de l’entreprise. Un succès d’autant plus frappant qu’il y a deux ans à peine, le pays ne représentait que 2 % du chiffre d’affaires de l'entreprise, et 12 % il y a un an.

Cette croissance folle démontre la justesse de la prédiction faite en octobre dernier par Tim Cook. “Actuellement, il n’y a pas de limites à notre expansion en Chine, tant la classe moyenne y augmente rapidement et montre son intérêt pour nos produits”, assurait-il. L’enthousiasme des Chinois pour les iPhone s’est illustré en janvier dernier lors de la sortie du modèle 4S du célèbre smartphone. Pris d’assaut par la foule, les Apple Store chinois avaient été obligés de fermer leurs portes pendant quelques heures pour que la police puisse ramener l’ordre dans les rangs des applemaniaques locaux.

Les bons chiffres de la société ont par ailleurs réjoui la Bourse de New York. Peu après l’annonce de ces résultats, le cours de l’action du groupe a progressé de 8 %. Les investisseurs ont ainsi mis un terme à près de deux semaines de chute quasi ininterrompue qui avait vu l’action d'Apple baisser de 15 %. Wall Street craignait, en effet, que la firme ne vende moins d’iPhone que prévu. Une crainte remise aux calendes chinoises.

Première publication : 25/04/2012

  • TECHNOLOGIES

    Quand Apple éternue, Wall Street s'enrhume

    En savoir plus

  • INFORMATIQUE

    Flashback, le virus qui aime les Mac

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIE

    Apple rétribuera ses actionnaires pour la première fois depuis 1995

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)