Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

EUROPE

Le Royaume-Uni entre à nouveau en récession

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/04/2012

Le Royaume-Uni a techniquement retrouvé la récession après une contraction de son économie de 0,2 % au premier trimestre 2012. Ce qui devrait relancer les critiques contre la politique d'austérité du Premier ministre David Cameron.

AFP - Le Royaume-Uni est officiellement retourné en récession au début de cette année après avoir enregistré une contraction de son économie pour le deuxième trimestre d'affilée, une surprise pour les analystes et une mauvaise nouvelle pour le gouvernement de David Cameron.

Selon une première estimation officielle publiée mercredi, l'économie s'est contractée de 0,2% au premier trimestre 2012, après une baisse de 0,3% au trimestre précédent.

Le pays est ainsi techniquement de retour en récession, dont il était sorti fin 2009 après cinq trimestres d'affilée de recul de l'économie durant la crise financière.

Malgré des indicateurs économiques très contrastés, la plupart des analystes misaient sur une légère hausse de 0,1% du Produit intérieur brut (PIB) qui aurait évité au pays de se retrouver dans la même situation que des Etats de la zone euro comme l'Espagne et l'Italie, entrés eux aussi en récession.

Cette contre-performance place le Premier ministre conservateur, David Cameron, dans une situation difficile: elle devrait en effet relancer les critiques sur la politique d'austérité draconienne de son gouvernement accusée par l'opposition travailliste d'avoir "tué la croissance" au nom d'une lutte acharnée contre les déficits.

La livre sterling est repartie en nette baisse face à l'euro et au dollar dès l'annonce de la contraction de l'économie britannique. La Bourse de Londres restait en revanche orientée en légère hausse en gagnant 0,44% à 5,734,67 points vers 09H00 GMT.

Première publication : 25/04/2012

  • CRISE EUROPÉENNE

    David Cameron affirme vouloir une zone euro "forte et stable"

    En savoir plus

  • CONJONCTURE

    Et si la crise économique n'avait pas de fin ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La zone euro affiche un chômage record avant le sommet de Bruxelles

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)