Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Amériques

Mitt Romney remporte cinq nouveaux États

Vidéo par Emmanuel SAINT-MARTIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/04/2012

Le candidat modéré Mitt Romney, qui a remporté cinq nouvelles primaires mardi, survole la course à l'investiture républicaine. Sauf surprise, il devrait affronter Barack Obama lors de la présidentielle de novembre prochain.

AFP - Le candidat républicain Mitt Romney, a remporté cinq élections primaires mardi, et s'est posé en candidat investi pour la présidentielle américaine de novembre face à Barack Obama, même s'il devra attendre la convention du parti pour officialiser son statut.

Selon les estimations provisoires de plusieurs chaînes de télévision américaines, Mitt Romney --qui n'a plus face à lui que deux adversaires républicains affaiblis, Newt Gingrich et Ron Paul-- a largement remporté les Etats de New York, du Delaware, du Connecticut, de Pennsylvanie, et du Rhode Island, avec des scores situés entre 56% et 67% des voix.

Le candidat modéré était donné grand vainqueur dans ces Etats du nord-est des Etats-Unis, où les républicains centristes sont nombreux.

"Après 43 primaires et caucus (assemblées d'électeurs), beaucoup de longues journées et quelques longues nuits, je peux dire avec confiance et gratitude que vous m'avez offert un grand honneur et une responsabilité solennelle", a déclaré M. Romney mardi soir. "Ensemble nous allons gagner le 6 novembre!", a-t-il lancé.

Dans son discours au ton de candidat présidentiel investi, M. Romney s'exprimait non pas depuis l'un des cinq Etats où se déroulaient les primaires, mais depuis Manchester dans le New Hampshire (nord-est) l'un des Etats-clé pour la présidentielle de novembre.

Si les victoires de mardi marquent un tournant décisif pour M. Romney, celui-ci devra attendre la convention nationale du parti républicain à Tampa (Floride, sud-est) fin août pour être officiellement investi. Mais il a d'ores et déjà lancé un message aux Américains: "Tenez-bon, encore un peu. Une Amérique meilleure commence ce soir".

M. Romney s'en est également pris au président Barack Obama qui, selon lui, a "échoué" a tenir ses "promesses d'espoir et de changement" faites lors de son élection en 2008.

"Ce soir c'est le début de la fin des déceptions des années Obama et le début d'un chapitre nouveau et meilleur que nous écrirons ensemble", a-t-il dit à ses partisans.

M. Romney, vainqueur quasi-assuré de la primaire républicaine depuis le retrait de son rival ultraconservateur Rick Santorum le 10 avril, a déjà orienté sa campagne contre le président démocrate sortant depuis quelques jours.

Le candidat républicain a empoché 683 des 1.144 délégués nécessaires pour décrocher l'investiture, selon le site RealClearPolitics.

Si les victoires qu'il a remporté dans les cinq Etats mardi soir lui garantissent la quasi-totalité des 231 délégués de ces Etats, le chiffre "magique" pour décrocher l'investiture n'est pas encore atteint. Selon les experts, M. Romney pourrait atteindre ce chiffre à la fin du mois de mai.

De son côté, M. Gingrich pourrait envisager un retrait, a indiqué à Yahoo News son porte-parole R.C. Hammond, avant l'annonce des résultats.

 

Première publication : 25/04/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Mitt Romney, l'Américain qui aimait (trop) Paris

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Barack Obama et Mitt Romney au coude à coude dans les sondages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)