Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Economie

La croissance américaine se calme

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/04/2012

Le PIB des États-Unis a progressé de 2,2 % pendant les trois premiers mois de l'année, annonce le ministère du Commerce. Un rythme de croissance en net ralentissement par rapport au 3 % d'augmentation du PIB lors du dernier trimestre 2011.

AFP - La croissance économique des Etats-Unis a ralenti nettement au premier trimestre mais certaines de ses bases essentielles se sont renforcées, selon la première estimation officielle du PIB américain de l'hiver publiée vendredi à Washington.

Par rapport au trimestre précédent, le produit intérieur brut du pays a augmenté de 2,2% en rythme annualisé de janvier à mars après avoir progressé de 3% pendant les trois mois d'automne, a indiqué le ministère du Commerce.

Le chiffre du ministère est inférieur à l'estimation médiane des analystes, qui donnait un taux de croissance de 2,5% au premier trimestre.

Le ralentissement du PIB découle d'une contribution moins forte de la hausse des stocks des entreprises "et d'une baisse de l'investissement privé hors logement qui ont été compensés en partie par une hausse plus rapide des dépenses de consommation des ménages et des exportations", écrit le ministère dans un communiqué.

La hausse de la consommation est ainsi passée de 2,1% pendant l'automne à 2,9% de janvier à mars.

Selon les chiffres officiels, l'investissement privé hors logement a reculé, pour la première fois depuis l'automne 2009, de 2,1%.

A l'inverse, l'investissement dans le logement a bondi de 19,1%. Réalisant ainsi sa meilleure progression depuis le printemps 2010, il a apporté 0,4 point de croissance, un peu moins que la hausse des stocks des entreprises (0,6 point), qui avait été le moteur principal de la croissance au quatrième trimestre en assurant 1,8 point de hausse du PIB.

Selon le ministère, la demande intérieure finale pour les produits américains a augmenté de 1,6% au premier trimestre, contre 1,1% au trimestre précédent, ce qui traduit un renforcement sous-jacent de la croissance aux Etats-Unis.

Grâce à l'accélération des exportations, le commerce extérieur a finalement eu un effet nul sur la croissance économique du pays pendant l'hiver alors qu'il l'avait légèrement entamée au quatrième trimestre.

Le ministère indique encore que la baisse de la dépense publique a continué, mais à un rythme moins rapide que pendant l'automne, faisant perdre finalement 0,6 point de croissance au pays contre plus de 0,8 au quatrième trimestre.

Première publication : 27/04/2012

  • ÉTATS-UNIS

    La baisse du taux de chômage subit un léger ralentissement

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Quatre banques américaines sur dix-neuf échouent aux stress-tests

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La croissance américaine sensiblement moins élevée que prévu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)