Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des émeutes éclatent au Gabon après l'annonce de la victoire de justesse d'Ali Bongo

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (2ème partie)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (1ère partie)

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

Moyen-orient

L'armée libanaise intercepte des armes destinées aux rebelles syriens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/04/2012

Les autorités libanaises ont annoncé samedi la saisie d'une importante cargaison d'armes à bord d'un navire arraisonné la veille dans le nord du pays. Le chargement, en provenance de Libye, était probablement destiné à la rébellion syrienne.

AFP - L'armée libanaise a saisi samedi trois containers d'armes en provenance de Libye et destinées à la rébellion syrienne à bord d'un navire arraisonné la veille dans le nord du pays, a annoncé à l'AFP une source des services de sécurité.

Ce chargement se composait de mitrailleuses lourdes, d'obus, de roquettes, de lance-roquettes et d'explosifs, a précisé cette source.

Un autre responsable de la sécurité a affirmé que le navire, qui battait pavillon du Sierra Leone, avait obtenu un permis d'accoster dans le port de Tripoli (nord).

Les autorités syriennes et des sources au sein de la sécurité libanaise ont à plusieurs reprises affirmé que des armes étaient acheminées clandestinement depuis le Liban pour venir en aide aux rebelles qui cherchent à renverser le régime du président Bachar al-Assad.

Le "Lutfallah II" est parti de Libye avant de faire une escale au port égyptien d'Alexandrie, avant d'être intercepté et fouillé par la marine libanaise dans le port de Selaata, à environ 50 km de Beyrouth, selon la même source.



Selon cette source, le capitaine du navire et l'équipage ont été remis aux renseignements militaires à Tripoli pour y être interrogés.

Un correspondant de l'AFP a vu trois camions militaires convoyant les trois containers en direction de Beyrouth, escortés par huit jeeps militaires et un hélicoptère.

Un habitant a affirmé à l'AFP que le navire avait quitté le port dans la matinée, escorté par la marine libanaise, vers une destination inconnue.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire sans précédent qui s'est militarisée au fil des mois face à la répression meurtrière menée par le régime. En 13 mois, les violences ont fait plus de 11.100 morts, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Première publication : 28/04/2012

  • SYRIE

    Attentat-suicide meurtrier à la sortie d'une mosquée à Damas

    En savoir plus

  • SYRIE

    Paris n'exclut plus le recours à la force en cas d'échec du plan Annan

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les violences s'intensifient malgré la présence d'observateurs de l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)