Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Economie

Neuf banques espagnoles dégradées par Standard and Poor's

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/04/2012

Alors que l'Espagne continue de s'enfoncer dans la crise et renoue officiellement avec la récession, l'agence de notation Standard and Poor's a dégradé lundi les notes de neuf établissements bancaires, dont les mastodontes BBVA et Santander.

AFP - L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's a dégradé lundi les notes de neuf banques espagnoles, dont Santander et BBVA, ainsi que celle de la confédération des caisses d'épargne (Ceca), après avoir abaissé jeudi la note souveraine de l'Espagne de deux crans.

Dans un communiqué, l'agence indique avoir dégradé les notes de Santander, sa filiale Banesto, BBVA, Banco Sabadell, Ibercaja, Kutxabank, Banca Civica, Bankinter et Barclays, et menace de faire de même avec deux autres banques du pays, CaixaBank et Bankia.

Première publication : 30/04/2012

  • ZONE EURO

    Les taux auxquels l'Espagne peut emprunter dépasse le seuil des 6 %

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    La zone euro doit-elle craindre une débâcle espagnole ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Espagne, dégradée par S&P, affiche un taux de chômage de près de 25 % 

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)