Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Amériques

Plus de dix ans après le 11-Septembre, un autre World Trade Center domine désormais New York

Vidéo par France 2

Texte par Amara MAKHOUL-YATIM

Dernière modification : 01/05/2012

Les New-Yorkais l’attendaient de longue date. One World Trade Center, l'édifice bâti à l’emplacement des tours jumelles détruites le 11 septembre 2001, est désormais le plus haut gratte-ciel de la ville. Tout un symbole...

Les New-Yorkais vont être agréablement surpris en découvrant les derniers progrès des travaux du nouvel édifice construit pour remplacer les tours du World Trade Center détruites par les attentats du 11 septembre 2001. La "One World Trade Center" dépasse enfin, après près de six ans de travaux, les autres gratte-ciel de la ville de New York. Tout un symbole au vu des évènements passés.

Toujours en cours de construction, la structure de verre et d’acier, œuvre des architectes Skidmore, Owings et Merrill, avait atteint, début avril, 100 étages sur les 104 prévus.

Les étapes de la construction du One World Trade Center en images

Elle n’est devenue la plus haute tour de New York qu’après l’installation, le 30 avril, d’une poutre d’acier verticale, qui a porté sa hauteur à 387 mètres. Elle dépasse à présent de six mètres le toit de l'Empire State building, redevenu pendant plus de dix ans le plus haut gratte-ciel de New York suite à la destruction des tours jumelles

À terme, l’édifice devrait atteindre 541 mètres de haut en comptant sa flèche, soit 1 776 pieds, chiffre symbolique de l'année de l'indépendance des Etats-Unis. Elle sera alors la plus haute des Etats-Unis.

Appelée "Freedom tower" ("tour de la liberté") au début de sa construction, l’édifice a désormais pris le nom de One World Trade Center. Célébrée comme un symbole de renaissance, la tour revêt également des allures de résistance dix ans après le drame du 11-Septembre. L’annonce de ce record de taille désormais atteint coïncide avec le premier anniversaire de la mort d’Oussama Ben Laden.

Un symbole de "la force et de la détermination des New-Yorkais"

Malgré les controverses qui auront marqué les prémisses de la construction du 1WTC, en raison notamment de son coût ou encore de son design, les New-Yorkais ont suivi les étapes de sa construction et attendu ce moment symbolique. Les fondations du bâtiment avaient été posées en avril 2006, dans la partie nord-ouest du site dévasté, à proximité immédiate du mémorial du 11-Septembre rendant hommage aux près de 3 000 victimes des attentats.

"Le nouveau World Trade Center est plus qu'un simple gratte-ciel : c'est un symbole de l'esprit de résilience de la ville et de l'Etat de New York, symbolisant notre promesse de reconstruire encore plus haut qu'auparavant", s'est notamment réjoui le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, lors d'une cérémonie lundi 30 avril.

Le maire de la ville, Michael Bloomberg, a lui aussi voulu y voir le "témoignage de la force et de la détermination des New-Yorkais, et de [notre] foi dans une ville qui ne cesse de monter". "Aujourd'hui, notre ville a un nouveau gratte-ciel le plus haut et un nouveau sens d'un avenir radieux", a-t-il déclaré, en félicitant les équipes de construction.

La presse américaine n’a pour sa part pas manqué d’évoquer cette nouvelle étape de la construction de la tour. "High guys !", ("Haut les gars !") titrait ainsi fièrement le "New York Post".

Doit-on y voir l’image d’une boucle enfin bouclée ? Peut-être. Mais reste à savoir si le nouvel édifice réussira à devenir l’emblème de la ville de New York comme l’étaient les Twin Towers. Pour l’heure, place au concret : la tour, aux normes de sécurité particulièrement draconiennes, offrira 240 000 m2 de bureaux. Plus de la moitié ont déjà été loués.

Première publication : 01/05/2012

  • EN IMAGES

    11-Septembre : New York se recueille

    En savoir plus

  • 11-SEPTEMBRE

    "Dix ans, c'est une étape symbolique, après il faudra arrêter les commémorations"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)