Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 01/05/2012

"Ces revenants encombrants"

Presse française, Mardi 1er mai. Au menu de la presse française, la traditionnelle Fête du travail du 1er mai. Une fête un peu particulière cette année, puisque nous sommes entre les deux tours, à l’heure des divisions et des révélations de fin de campagne.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On revient bien sûr largement dans la revue de presse française sur cette journée du 1er mai, jour de fête du travail en France.

Une fête du travail un peu particulière cette année, puisqu’on est entre les deux tours de la présidentielle, et que bien sûr, tout le monde cherche un peu à tirer la couverture à soi.«Un 1er mai très politique, entre meetings géants et affaires gênantes», titre le Monde. Il y en a pour tous les goûts: une fête du «vrai travail», ou plutôt une «vrai fête du travail» avec Nicolas Sarkozy, place du Trocadéro, le traditionnel rendez-vous des militants du Front national au pied de la statue de Jeanne d’Arc, et bien sûr, le cortège des syndicats, CGT, CFDT, FSU, Solidaires et Unsa, qui vont défiler partout en France et à Paris, jusqu’à la Bastille. Le Monde explique que les 4 principales centrales syndicales vont manifester ensemble, tout en essayant d’éviter toute référence à l’élection de dimanche, sur laquelle elles ne sont pas d’accord.

Les traditionnels défilés du 1er mai occasionnent décidément cette année pas mal de divisions - syndicales, et surtout, politiques, puisque d'après le site du Parisien, François Fillon aurait lui aussi manifesté son mécontentement face à l’attaque tous azimuts de Nicolas Sarkozy contre les «corps intermédiaires»: «je n’aime pas qu’on critique les syndicats en tant que tels»,  a-t-il déclaré hier.

Un 1er mai très politique, d’après le Monde, avec, en toile de fond, la multiplication des révélations sur les «affaires». Il y a eu, côté socialiste, la publication des auditions de DSK dans l’affaire du Carlton de Lille (DSK qui doit être fixé aujourd’hui sur le sort de son procès civil à New York), et pour l’UMP, les révélations de Médiapart sur un hypothétique financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 par la Libye. «L’heure de coups tordus», résume le Monde, en évoquant ces «revenants encombrants» qui peuplent les derniers jours de la campagne..

La Libye et Kadhafi qui donnent décidément bien du fil à retordre à Nicolas Sarkozy, qui a décidé de porter plainte contre le site d’information dirigé par Edwy Plenel. Une enquête vient d’être ouverte par le parquet de Paris pour «faux et usage de faux», et «publication de fausses nouvelles», d’après le Figaro.

Les Inrockuptibles à paraître demain évoquent quant à eux une autre affaire libyenne impliquant Nicolas Sarkozy, l’affaire des infirmières bulgares. Le magazine raconte que des documents diplomatiques confidentiels montrent que le «geste humanitaire» concédé par Kadhafi aurait eu une contrepartie: il aurait demandé, en échange de la libération des infirmières bulgares des armes, et une centrale atomique.

Ce ne sont plus des révélations, c’est une avalanche. A voir ce matin également, cette info qu’on a trouvée sur le site du Parisien, qui nous apprend que la présidence de la République aurait commandé entre juin 2007 et juillet 2009 264 sondages, pour un montant total de 6,35 millions d’euros.

Une série de révélations auxquelles Nicolas Sarkozy va devoir répondre dans les jours qui viennent. Ca fait sans beaucoup pour un seul homme, et c’est sans doute ça l’explication à l’erreur rapportée par citylocalnews.fr, d’Avignon. Pas mal de stress, et pas mal de fatigue. Du coup hier Nicolas Sarkozy s’est un peu emmêlé les pinceaux en parlant l’écrivain «Stéphane Camus», le prix Nobel et auteur de «L’Etranger», qui s’appelle bien sûr Albert et non Stéphane.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus