Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yemen : couvre-feu décrété à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Murdoch n'est pas "apte à diriger un grand groupe", selon un rapport parlementaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/05/2012

Le magnat des médias Rupert Murdoch "a délibérément fermé les yeux" sur l'affaire des écoutes téléphoniques au sein de l'un de ses tabloïds, affirme une commission parlementaire britannique qui a enquêté sur le scandale.

AFP - Le magnat des médias Rupert Murdoch a "délibérément fermé les yeux" sur l'affaire des écoutes téléphoniques au sein d'un de ses tabloïdes et il n'est pas "apte" à diriger un grand groupe international, a estimé mardi une commission parlementaire britannique.

"Rupert Murdoch a fermé les yeux et fait preuve d'un aveuglement délibéré sur ce qui se passait dans ses sociétés et publications", estime la commission au terme de plus de neuf mois d'enquête sur le scandale des écoutes au sein de l'ex-tabloïde News of the World, fermé en juillet 2011.

"Nous en concluons donc que Rupert Murdoch n'est pas apte à assumer la direction d'un grand groupe international", indique la commission dans son rapport final de 121 pages.

"Le News of the World et News International (filiale chapeautant les journaux britanniques du groupe Murdoch) ont trompé la commission sur la vraie nature et l'étendue des investigations qu'ils ont affirmé avoir mené sur les écoutes téléphoniques", estime encore la commission.

Elle souligne qu'il appartient maintenant aux députés de décider "quelles sanctions doivent être imposées à ceux qui ont traité la commission avec mépris".

Le magnat des médias, âgé de 81 ans, avait comparu devant cette instance en juillet 2011 avec son fils James qui a été convoqué une deuxième fois en novembre.

Constituée de onze députés, la commission des médias a mené des investigations et des auditions parallèlement à d'autres enquêtes, conduites par la police et par une commission indépendante.

Des investigations sont aussi menées par l'Ofcom, le gendarme des médias, qui s'assure que le groupe de Murdoch, News Corp., constitue toujours un actionnaire "apte et convenable" pour le bouquet de chaînes par satellite BSkyB, comme l'exige la loi.

Si la réponse était négative, le régulateur aurait le pouvoir de retirer à BSkyB sa licence de diffusion.

 

Première publication : 01/05/2012

  • ROYAUME-UNI

    Rupert Murdoch présente ses excuses pour le scandale des écoutes

    En savoir plus

  • INTERNET

    Rupert Murdoch gazouille pour se faire apprécier

    En savoir plus

  • INTERNET

    Rupert Murdoch voit en Google le "chef de file des pirates" en ligne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)