Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Economie

Murdoch n'est pas "apte à diriger un grand groupe", selon un rapport parlementaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/05/2012

Le magnat des médias Rupert Murdoch "a délibérément fermé les yeux" sur l'affaire des écoutes téléphoniques au sein de l'un de ses tabloïds, affirme une commission parlementaire britannique qui a enquêté sur le scandale.

AFP - Le magnat des médias Rupert Murdoch a "délibérément fermé les yeux" sur l'affaire des écoutes téléphoniques au sein d'un de ses tabloïdes et il n'est pas "apte" à diriger un grand groupe international, a estimé mardi une commission parlementaire britannique.

"Rupert Murdoch a fermé les yeux et fait preuve d'un aveuglement délibéré sur ce qui se passait dans ses sociétés et publications", estime la commission au terme de plus de neuf mois d'enquête sur le scandale des écoutes au sein de l'ex-tabloïde News of the World, fermé en juillet 2011.

"Nous en concluons donc que Rupert Murdoch n'est pas apte à assumer la direction d'un grand groupe international", indique la commission dans son rapport final de 121 pages.

"Le News of the World et News International (filiale chapeautant les journaux britanniques du groupe Murdoch) ont trompé la commission sur la vraie nature et l'étendue des investigations qu'ils ont affirmé avoir mené sur les écoutes téléphoniques", estime encore la commission.

Elle souligne qu'il appartient maintenant aux députés de décider "quelles sanctions doivent être imposées à ceux qui ont traité la commission avec mépris".

Le magnat des médias, âgé de 81 ans, avait comparu devant cette instance en juillet 2011 avec son fils James qui a été convoqué une deuxième fois en novembre.

Constituée de onze députés, la commission des médias a mené des investigations et des auditions parallèlement à d'autres enquêtes, conduites par la police et par une commission indépendante.

Des investigations sont aussi menées par l'Ofcom, le gendarme des médias, qui s'assure que le groupe de Murdoch, News Corp., constitue toujours un actionnaire "apte et convenable" pour le bouquet de chaînes par satellite BSkyB, comme l'exige la loi.

Si la réponse était négative, le régulateur aurait le pouvoir de retirer à BSkyB sa licence de diffusion.

 

Première publication : 01/05/2012

  • ROYAUME-UNI

    Rupert Murdoch présente ses excuses pour le scandale des écoutes

    En savoir plus

  • INTERNET

    Rupert Murdoch gazouille pour se faire apprécier

    En savoir plus

  • INTERNET

    Rupert Murdoch voit en Google le "chef de file des pirates" en ligne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)