Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Asie - pacifique

Attentats des Taliban à Kaboul après la visite surprise de Barack Obama

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2012

Barack Obama a effectué une visite éclair à Kaboul et à Bagram, en Afghanistan, un an après la mort de Ben Laden. Peu après son départ, deux attaques, dont un attentat revendiqué par les Taliban, ont fait six morts mercredi à Kaboul.

REUTERS - Un attentat suicide à la voiture piégée a fait six morts mercredi à Kaboul, ont annoncé les autorités, quelques heures après la visite surprise de Barack Obama dans la capitale afghane.

Les taliban afghans ont revendiqué cet attentat, qui, comme la venue du président américain, est intervenu le jour du premier anniversaire de la mort d’Oussama ben Laden, tué par les forces spéciales américaines au Pakistan.

Cet attentat a fait six morts, un garde et cinq passants, a déclaré à Reuters le chef de la police de Kaboul, Ayub Salangi.
 
La voiture piégée a explosé sur la route de Jalalabad, qui permet de quitter Kaboul vers l’Est, a-t-il ajouté. Plusieurs bases militaires américaines et des complexes résidentiels abritant des Occidentaux se trouvent dans ce secteur.
 
L’une de ces résidences, baptisée le « village vert », était la cible de l’attentat, a ajouté le chef de la police. Une colonne de fumée noire était visible au-dessus de cette résidence.
 
Des journalistes de Reuters ont entendu une deuxième explosion dans le même secteur environ une heure et demie après la première.
 
Le ministère de l’Intérieur a pour sa part avancé un bilan d’au moins deux morts et un policier a déclaré qu’une fusillade avait éclaté après la première explosion.           
 
« L’un de nos moudjahidine a fait exploser sa voiture devant une base militaire. D’autres moudjahidine se trouvent à l’intérieur de la base et sont en train de combattre. L’ennemi a subi de très lourdes pertes », a déclaré un porte-parole des taliban, Zabihullah Mujahid, interrogé au téléphone par Reuters.
 
Un porte-parole de l’Otan en Afghanistan a déclaré que l’Alliance atlantique avait été informée de plusieurs explosions.
 
Barack Obama a quitté l’Afghanistan environ trois heures avant la première explosion.
 
Lors de sa courte visite à Kaboul, le président américain a signé un accord de partenariat stratégique avec son homologue afghan Hamid Karzaï. Il a aussi prononcé un discours télévisé à l’adresse des Américains depuis la base militaire de Bagram, au nord de la capitale afghane. (voir )
 
Les taliban ont annoncé récemment le lancement de leur « offensive de printemps ».
 
Des insurgés ont lancé le 15 avril des attaques coordonnées dans le quartier diplomatique de Kaboul. Cette offensive, qui a duré 18 heures, a été revendiquée par les taliban mais des responsables américains et afghans l’ont imputée au réseau Haqqani, lié à Al Qaïda.
 

 

Première publication : 02/05/2012

  • DIPLOMATIE

    Washington et Kaboul finalisent un projet d'accord de partenariat

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Cinq insurgés arrêtés à Kaboul avec 10 000 kilos d'explosifs

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'armée américaine de nouveau embarrassée après la publication de photos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)