Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK, organisation de l’État islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : la bourse d'Athènes rouvre dans le rouge après 5 semaines de fermeture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Nucléaire iranien : John Kerry tente de rassurer les monarchies du Golfe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Calais - Migrants : "La frontière tue"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

Amériques

Newt Gingrich se retire de la course à la primaire républicaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/05/2012

Newt Gingrich a annoncé ce mercredi son retrait officiel de la course à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle du 6 novembre aux États-Unis. Le favori Mitt Romney et Ron Paul sont donc désormais seuls en lice.

AFP - L'ancien président de la Chambre des représentants américaine Newt Gingrich a annoncé mercredi qu'il abandonnait la course à l'investiture républicaine en vue de la présidentielle du 6 novembre, promettant toutefois de conserver un rôle de "citoyen actif".

"Aujourd'hui, je suspends ma campagne. Mais suspendre ma campagne ne veut pas dire suspendre ma citoyenneté", a indiqué M. Gingrich dans un discours à Arlington, dans la banlieue de Washington.

Après cette annonce et le retrait le mois dernier de l'ultraconservateur Rick Santorum, il ne reste désormais plus que deux candidats en lice pour les primaires républicaines, le favori Mitt Romney, considéré comme un modéré, et le représentant du Texas, Ron Paul.

M. Gingrich a toutefois laissé entendre qu'il apporterait son soutien à Mitt Romney, bien qu'il se soit montré très critique à son égard lors de la campagne, le jugeant notamment pas assez conservateur.

"Ce n'est pas un choix entre Mitt Romney et Ronald Reagan. C'est un choix entre Mitt Romney et le plus radical, le plus à gauche de tous les présidents de l'histoire américaine", a ainsi lancé Newt Gingrich à Arlington, évoquant le président démocrate sortant Barack Obama.

Première publication : 02/05/2012

  • PRIMAIRE RÉPUBLICAINE

    Newt Gingrich en passe de se retirer de la course à l'investiture républicaine

    En savoir plus

  • PRIMAIRES RÉPUBLICAINES

    Mitt Romney remporte cinq nouveaux États

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Barack Obama et Mitt Romney au coude à coude dans les sondages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)