Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Amériques

Newt Gingrich se retire de la course à la primaire républicaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/05/2012

Newt Gingrich a annoncé ce mercredi son retrait officiel de la course à l'investiture républicaine en vue de l'élection présidentielle du 6 novembre aux États-Unis. Le favori Mitt Romney et Ron Paul sont donc désormais seuls en lice.

AFP - L'ancien président de la Chambre des représentants américaine Newt Gingrich a annoncé mercredi qu'il abandonnait la course à l'investiture républicaine en vue de la présidentielle du 6 novembre, promettant toutefois de conserver un rôle de "citoyen actif".

"Aujourd'hui, je suspends ma campagne. Mais suspendre ma campagne ne veut pas dire suspendre ma citoyenneté", a indiqué M. Gingrich dans un discours à Arlington, dans la banlieue de Washington.

Après cette annonce et le retrait le mois dernier de l'ultraconservateur Rick Santorum, il ne reste désormais plus que deux candidats en lice pour les primaires républicaines, le favori Mitt Romney, considéré comme un modéré, et le représentant du Texas, Ron Paul.

M. Gingrich a toutefois laissé entendre qu'il apporterait son soutien à Mitt Romney, bien qu'il se soit montré très critique à son égard lors de la campagne, le jugeant notamment pas assez conservateur.

"Ce n'est pas un choix entre Mitt Romney et Ronald Reagan. C'est un choix entre Mitt Romney et le plus radical, le plus à gauche de tous les présidents de l'histoire américaine", a ainsi lancé Newt Gingrich à Arlington, évoquant le président démocrate sortant Barack Obama.

Première publication : 02/05/2012

  • PRIMAIRE RÉPUBLICAINE

    Newt Gingrich en passe de se retirer de la course à l'investiture républicaine

    En savoir plus

  • PRIMAIRES RÉPUBLICAINES

    Mitt Romney remporte cinq nouveaux États

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Barack Obama et Mitt Romney au coude à coude dans les sondages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)